facebook
Gazette Drouot logo print

Le comte de Chambord, il aurait pu être roi

Le 25 novembre 2021, par Anne Doridou-Heim

Le profil du comte de Chambord, que les légitimistes voulaient pour roi de France sous le nom d’Henri V, vaut de l’or.

Le comte de Chambord, il aurait pu être roi
Henri V, prétendant (1820-1883), pièce de 5 francs en or, frappe de 1832, poids 47,30 g.
Adjugé : 104 160 

Doté d’une provenance royale – la vente de la collection du roi Farouk d’Égypte en avril 1954 –, le profil en or du jeune comte de Chambord tout juste âgé de 12 ans, appelé par les légitimistes à devenir roi de France, était auréolé d’une frappe de 104 160 €. Un résultat à la hauteur de sa rareté. L’«enfant du miracle» selon les mots de Lamartine, né sept mois après l’assassinat de son père le duc de Berry, grandit insouciant à la cour avant qu’une révolution ne l’en chasse et ne le condamne à l’exil. Nous sommes alors en 1830. Cette pièce de 5 francs a été frappée en 1832 : deux ans plus tard donc et surtout en pleine insurrection royaliste dans l’ouest de la France, qui plus est menée par la mère de l’enfant (voir l'article Le revers de la monnaie page 64 de la Gazette n° 40), ce qui lui donne une très forte symbolique. Louis-Philippe n’y est pas reconnu comme roi légitime et des descendants des chouans veulent mettre sur le trône le jeune comte, sous le nom d’Henri V. La révolte, peu suivie, sera un échec et la princesse Marie-Caroline arrêtée à Nantes le 7 novembre. De fait, après la chute du roi des Français, ce n’est pas un Bourbon qui revient au pouvoir mais un Bonaparte, le neveu de Napoléon Ier. La tête laurée Napoléon III apparaissait d’ailleurs sur une pièce de 1 franc en or de 1867 (poids 8,10 g). Elle recueillait la deuxième enchère la plus élevée de cet après-midi où la numismatique était discipline princière, soit 68 200 €.
 

 
mardi 16 novembre 2021 - 14:00 - Live
Beaussant Lefèvre & Associés
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot