À la conquête du monde...

Le 03 septembre 2020, par Philippe Dufour

Récits de voyageurs, textes sacrés, gravures de mode ou encore carnets d’un certain Gainsbourg fêtaient les vingt-cinq années d’existence de la traditionnelle vente de livres de Montignac-Lascaux

Jan Huygen Van Linschoten (1563-1611), Histoire de la navigation de Jean Hugues de Linschott Hollandais aux Indes orientales - Le Grand Routier de mer - Description de l’Amérique et des parties d’icelle, comme de la Nouvelle France, Floride, des Antilles, Iucaya, Cuba, Iamaica, &c, Amsterdam, Evert Cloppenburch, 1638.
Adjugé : 26 095 

Analysé dans le Zoom régions de la Gazette n° 29 (voir l'article À la conquête du monde avec Van Linschoten page 22), l’ouvrage du grand navigateur Jan Huygen Van Linschoten a largement dépassé son estimation maximale de 15 000 €, en décrochant pas moins de 26 095 €. Rappelons que ce livre est composé de trois parties bien distinctes : une «Histoire de la navigation de Jean Hugues de Linschott Hollandais aux Indes orientales», «Le grand routier de mer», suivi de la «Description de l’Amérique et des parties d’icelle, comme de la Nouvelle France, Floride, des Antilles, Iucaya, Cuba, Iamaica, &c» et a été édité à Amsterdam en 1638, par Evert Cloppenburch. Rappelons qu’à la précision de ses descriptions – les premières à être aussi précises pour des régions alors très exotiques – s’ajoute celle des illustrations, réalisées d’après les dessins de l’auteur… Presque deux siècles plus tard, le naturaliste et explorateur Pierre Sonnerat parcourt le Pacifique à la recherche de nouvelles épices et espèces végétales à acclimater. En 1776, paraît son Voyage à la Nouvelle Guinée, dans lequel on trouve la description des lieux, des observations physiques et morales, & des détails relatifs à l’histoire naturelle dans le règne animal et le règne végétal, édité chez Ruault à Paris. Pour cet in-4° relié en maroquin rouge, riche de 120 planches hors texte, il fallait débourser 10 065 €. Plus ancien s’avérait un livre d’Heures à l’usage de Rome, imprimé à Paris, chez Germain Hardouyn, vers 1532. Pour cet in-8° gothique imprimé sur vélin, avec gravures coloriées et rehaussées, on a offert 14 911 €. Bien différent était un important ensemble de 1 730 gravures de mode aquarellées, extraites du Journal des dames et des modes, l’une des premières revues du genre, éditée par Pierre-Antoine Leboux de La Mésangère de 1797 à 1839 (7 655 €). Quant aux fans de Serge Gainsbourg, ils pouvaient feuilleter, contre 4 200 €, un agenda Hermès lui ayant appartenu et où le compositeur a consigné ses notes durant le premier trimestre 1987.

ensemble de 1 730 gravures de mode aquarellées par Pierre-Antoine Leboux  de La Mésangère, 1797-1839. Adjugé : 7 655 €
ensemble de 1 730 gravures de mode aquarellées par Pierre-Antoine Leboux  de La Mésangère, 1797-1839.
Adjugé : 7 655 €
vendredi 21 août 2020 - 14:30 - Live
Pastaud
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne