Le coup d’éclat de Georges Mathieu

Le 24 juin 2021, par Sophie Reyssat

Ce tableau cosmique confirme l’intérêt du marché pour ses œuvres de la fin des années 1980.

Georges Mathieu (1921-2012), Plénitude sombre, vers 1987-1990, alkyde sur toile signée, titrée sur le châssis, 116 89 cm.
Adjugé : 231 140 €

Quinze lignes téléphoniques étaient en lice pour emporter ce tableau de Georges Mathieu, estimé au plus haut à 50 000 €, et qui était bataillé par de multiples enchérisseurs quasiment jusqu’au dénouement final, à 231 140 €. Une belle envolée pour une œuvre tardive, cette peinture alkyde titrée Plénitude sombre ayant été peinte vers la fin des années 1980, alors que le pionnier de l’abstraction lyrique est près de souffler ses 70 bougies. La réputation de celui qui a commencé à exposer dès la fin des années 1940 n’est plus à faire. Il a fait parler de lui dans le monde entier avec ses performances gestuelles réalisées face à son public, et son ouvrage Au-delà du tachisme a apporté une aura supplémentaire à son travail. Il a été publié en 1963, l’année même où le musée d’Art moderne de Paris lui a consacré une rétrospective. Pourtant, son œuvre avait fini par devenir galvaudée, sans doute trop vulgarisée par la déclinaison de son graphisme sur les pièces de 10 F, comme sur le logo d’Antenne 2. Depuis environ cinq ans, la donne a radicalement changé, comme en témoigne ce beau résultat. Il est dû à l’engouement du marché asiatique, qui se dispute ses grands formats, notamment à Hong Kong. Si ce tableau n’est pas monumental par sa taille, il le devient grâce à l’explosion de ses couleurs vives, que l’on imagine se propager hors cadre. Elles sont d’autant plus pectaculaires que l’artiste a utilisé des projections d’alkyde, plus fluides et lumineuses que la peinture à l’huile. Le choix de ce matériau a fait évoluer l’art du peintre : ses calligraphies, qui constituaient le point focal de ses œuvres, disparaissent en effet en 1985 au profit d’une gestualité qui envahit la surface de la toile et gagne en énergie explosive.
 

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne