Un bureau comme à la Maison Blanche

Le 13 mars 2020, par Anne Doridou-Heim

Une réplique de la pièce majeure du Bureau ovale de la Maison Blanche faisait son cinéma à Drouot.

Réplique du bureau du président des États-Unis d’Amérique, dit Resolute desk, acajou massif mouluré et sculpté de type bureau d’associé, constitué d’un plateau garni de cuir posant sur deux caissons à tiroirs, 81 180 120 cm.
Adjugé : 52 500 

Alors que l’original apparaissait la même semaine lors de l’allocution solennelle de l’actuel locataire de la Maison Blanche, cette réplique du Resolute desk, mise à l’honneur page 20 de la Gazette du 6 mars (no 9), faisait grimper les suffrages à 52 500 €. Une somme tout à fait rondelette pour cette pièce destinée à un décor de cinéma mais en tout point conforme à l’original : un meuble qui rappelle les belles heures de cette résidence sous la présidence de John Fitzgerald Kennedy et surtout grâce à son épouse, Jackie. Lorsque la First Lady découvre ce qui va devenir son domicile à l’élection de son mari, elle le qualifie d’«hôtel qui a été décoré par un grossiste en ameublement pendant les soldes de janvier». Elle va alors s’atteler à redonner à la demeure du 1600, Pennsylvania Avenue tout son lustre et au passage, toute sa dimension historique. Elle explique dans le numéro de Life du 1er septembre 1961 qu’il «serait un sacrilège que de vouloir seulement la redécorer. […] Elle doit être restaurée. C’est une question d’expertise académique». Ses propos sont aussitôt accompagnés de faits. Un Comité des beaux-arts lui est spécialement dévolu, un poste de conservateur est créé et le Congrès lui-même approuve une loi faisant du lieu un musée national aux collections désormais inaliénables, placé sous la vigilance du Smithsonian Museum de Washington. Petit à petit, toutes les principales pièces retrouveront leur intégrité, dont l’Oval Room et sa dimension étatique à laquelle le Resolute desk participe.

mardi 10 mars 2020 - 03:00 - Live
Paris Enchères - Collin du Bocage
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne