Peintres de génie pour textes d’exception

Le 30 janvier 2020, par Philippe Dufour

Dalí, Van Dongen ou Méheut prêtaient leurs crayons et pinceaux à des auteurs célèbres ou inattendus, lors de cette belle dispersion d’ouvrages modernes.

Miguel de Cervantès (1547-1616), Don Quichotte de la Manche, lithographies originales de Salvador Dalí (1904-1989), Paris, J. Foret, 1957, in-folio en feuilles, couverture illustrée, chemise et étui bleu de l’éditeur, 12 lithographies originales dont 3 à double page et 9 à pleine page.
Adjugé : 11 500 
© Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dali / Adagp, Paris 2020

Du maître de Cadaqués, se laissaient admirer les douze telluriques lithographies originales qu’il créa – le terme n’est pas usurpé – en 1957 pour un grand classique de la littérature mondiale : Don Quichotte de la Manche par Miguel de Cervantès (1547-1616), édité par J. Foret à Paris. Pour cet in-folio en feuilles, sous couverture illustrée, chemise et étui, Salvador Dalí a testé diverses projections : balles d’arquebuse et plombs, escargots, insectes, petit crapaud, gravier, boules d’argile, œufs et oursins ! Et pour dessiner les ailes des moulins, l’artiste a usé d’une corne de… rhinocéros, bourrée de mie de pain. Un procédé lithographique révolutionnaire, qui valait à cet exemplaire (l’un des 50 numérotés sur Rives, avec une suite de 12 planches en couleurs sur japon impérial) de s’envoler à 11 500 €. Datant de 1931, l’ouvrage Deauville (éditions M.P. Trémois), composé par Paul Poiret (1879-1944), a quant à lui été illustré par Kees Van Dongen. Adjugé pour 11 250 €, cet in-folio en feuilles, sous chemise et portefeuille cartonné de l’éditeur (d’une édition originale tirée à 300 exemplaires) a été réalisé à la demande du propriétaire du casino de Deauville ; il est orné de 10 illustrations en couleurs, dont 5 gravées sur cuivre à pleine page par Maccard et 5 dessins au pochoir dans le texte. Pour le récit de Colette (1873-1954), Regarde, édité à Paris en 1929 par J.-G. Deschamps, Mathurin Méheut a imaginé 20 compositions coloriées au pochoir par Jean Saudé. Notre exemplaire de ce livre, consacré à la faune et à la flore marines, est enrichi de deux aquarelles originales signées, d’une lettre autographe signée de Colette et de deux lettres de Méheut. Numéroté «3/20» (de la série imprimée sur japon impérial), l’ouvrage pouvait ainsi prétendre à 7 750 €. En revanche, l’atlas Geographicus Major et Germaniae vu dans la Gazette n° 2, page 96, et proposé le 23 janvier (voir l'article Le monde révélé de Jean-Baptiste Homann), n’a pas trouvé son explorateur.

mercredi 22 janvier 2020 - 14:30 - Live
De Baecque et Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne