À la découverte du Nouveau Monde

Le 07 mars 2019, par Philippe Dufour
Atlas de 164 cartes, première édition autour de 1687, relié au XVIIIe siècle, 63 55 cm.
Adjugé : 111 250 

Au cœur d’une vacation dédiée aux livres anciens et modernes, les amateurs de cartographie faisaient monter jusqu’à 111 250 € les enchères lancées sur un rare atlas relié au XVIIIe siècle. L’ouvrage composite permet d’appréhender l’immensité et la diversité de l’Amérique du Nord et des Caraïbes, car il ne compte pas moins de 164 cartes dont des plans et profils de forteresses, éditées entre les XVIIe et XVIIIe siècles. Le passionné d’histoire coloniale peut, en particulier, y étudier à loisir les premiers peuplements britanniques sur le vaste continent, possessions et territoires souvent marquées de couleurs étonnantes. À l’image des roses et des verts tendres de lots découpant la Pennsylvanie et offrant un gros plan sur sa capitale en damier, Philadelphie, fondée par le quaker William Penn en 1682. Il s’agit d’une carte imprimée la première fois vers 1687. On retraversait l’océan ensuite, avec un lot constitué d’un Atlas de cartes marines adjugé 31 250 €. Dans cet in-folio relié pleine toile, se laissent détailler vingt-quatre cartes de travail, certaines portant des traces de restauration, mais dans l’ensemble en bon état. La plupart relèvent d’un ouvrage par James Horsburgh, célèbre hydrographe (ingénieur cartographiant les fonds et les étendues marines) : le Book of Directions for Navigating to Front and in the East Indies ; il fut publié chez Arrowsmith vers 1820. On y découvre aussi la Chart of the India Ocean, établie vers 1800. 
 

 
mercredi 27 février 2019 - 02:30 - Catalogue
R. Juge & V. Gérard-Tasset
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne