Vers 1500, des heures précieuses à l’usage de Rome

Le 14 octobre 2020, par Philippe Dufour

Comportant d’étonnants ajouts postérieurs mais conformes à l’original, un admirable manuscrit de la Renaissance attisait la curiosité des connaisseurs.

Heures à l’usage de Rome, manuscrit enluminé, rédigé sur peau de vélin, en partie du XVIe siècle, 140 feuillets, 15 enluminures à pleine page, reliure en velours noir, tranches dorées.
Adjugé : 16 918 

Vu dans la Gazette n° 33 (voir l'article Précieuses images page 124), ce livre d’heures à l’usage de Rome date de la fin du XVe ou du début du XVIe siècle. Il s’agit d’un manuscrit enluminé, rédigé sur peau de vélin et comptant 140 feuillets. Quinze grandes enluminures à pleine page l’animent ; mais parmi elles, dix pourraient avoir été finement exécutées au XIXe siècle, ainsi que de nombreuses pages de texte réalisées à la même époque, dans le goût de l’ouvrage originel. D’une exceptionnelle vivacité de coloris, l’ouvrage pieux se parcourait pour 16 918 €. Grand prêtre du surréalisme, Salvador Dalí n’était pas en reste avec son Faust, ou plutôt celui de Johann Wolfgang von Goethe (dans la traduction de Gérard de Nerval) ; édité en 1969 par Grafit Europa Stalt, cet in-folio, en étui avec sa suite de gravures sur soie, porte le n° 7. Il était à vous pour 7 895 €. Illustré également par le Catalan, il y avait aussi La Divine Comédie. Enfer - Purgatoire - Paradis de Dante Alighieri, éditée par Les Heures claires à Paris en 1959-1963. Pour ces douze volumes in-4° ornés de cent planches à pleine page, d’après les aquarelles de Dalí gravées sur bois et imprimées en couleurs par Jacquet, on avait prévu 7 424 €. Bernard Buffet fermait la marche avec Jeu de Dames (Paris, Sauret, 1970). Avec ses dix lithographies en couleurs, complétées de dix en noir et blanc, cet exemplaire n° 2 récoltait 7 696 €.

jeudi 01 octobre 2020 - 02:30 - Live
Bérard - Péron
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne