De mains de maîtres

Le 10 octobre 2019, par Sophie Reyssat

Eugène Boudin, André Gide et Marcel Proust signent les manuscrits les plus recherchés.

[Marcel Proust] André Gide (1869-1951), manuscrit autographe signé, vers les 10-11 janvier 1914, 4 pages in-8 : et 1 page de notes sur papier en-tête de l’Hôtel de Flandres à Bruges, plaquette Marcel Proust et André Gide, Paris, NRF, 1928, reliure Paul Bonet, 1958, en plein maroquin sous double emboîtage.
Adjugé : 57 200 

Un produit global de 431 535 € était remporté par cette dispersion de 285 numéros, rassemblant des livres, des autographes et des manuscrits. Ces derniers étaient les plus remarqués. Conformément aux attentes, 57 200 € étaient ainsi prononcés pour près de cent vingt pages de correspondance adressées par Eugène Boudin à Louis Braquaval, un peintre autodidacte avec lequel il avait noué des liens d’amitié, entre 1889 et 1898 (voir l'article Eugène Boudin, des mots pour l’art de la Gazette n° 32, page 96). Le maître disserte de peinture dans ces précieux feuillets, donnant aussi des conseils à son protégé. Attendu au plus haut à 20 000 € et propulsé à 57 200 €, le document reproduit, en partie inédit, est un brouillon de la lettre écrite par André Gide à Marcel Proust pour exprimer sa tristesse à ne pas avoir édité le premier tome de La Recherche. Il qualifie d’ailleurs ce refus comme «la plus grave erreur de la NRF» et «l’un des regrets, des remords les plus cuisants de [s]a vie». Ces excuses, formulées par un écrivain alors au faîte de la gloire, ont la grandeur d’un hommage à l’égard d’un auteur encore méconnu. Ses ratures et ses corrections, révélant les premières pensées d’André Gide, sont d’un grand intérêt pour les spécialistes. L’original de cette lettre est aujourd’hui conservé à l’université Urbana (Illinois). À la recherche du temps perdu était encore le sujet d’une autre lettre, de Marcel Proust cette fois. Dans seize pages de 1919 adressées à Berthe Lemarié, collaboratrice de Gaston Gallimard, le romancier livre ses réflexions sur son œuvre et évoque les modifications apportées à son édition finale. 18 200 € étaient requis pour ce témoignage. Signalons enfin que des institutions préemptaient diverses pièces de cette vacation : le Conseil départemental des Hauts-de-Seine, les Archives départementales de l’Eure, l’Institut national d’histoire de l’art et le nouveau Musée national de Monaco.

mercredi 02 octobre 2019 - 14:00 - Live
Hôtel des ventes, 164 bis, avenue Charles-de-Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine
Aguttes
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne