facebook
Gazette Drouot logo print

Costumes et décors : la folie Erté

Le 01 avril 2021, par Anne Doridou-Heim

Gants blancs pour un dessinateur de costumes et de décors et des institutions qui viennent faire leur marché, quoi de plus normal ?

Costumes et décors : la folie Erté
Romain de Tirtoff, dit Erté (1892-1990), Hélène de Sparte, 1927, gouache sur carton, 37,5 37,5 cm.
Adjugé : 14 080 

La joie synonyme des Années folles qui émane de chacune des gouaches d’Erté a été reçue comme un véritable remède à la morosité ! La vente retenait 337 100 € et l’intégralité de ses 160 lots provenant par descendance de Serge Leeman, l’ayant droit du dessinateur, étaient adjugés. L’enchère la plus élevée, 14 080 €, revenait à ce carton réalisé pour la revue des Folies-Bergère et représentant Hélène de Sparte. Ensuite, 12 544 € étaient emportés par une composition théâtrale exécutée vers 1912 (32,5 25 cm) et 11 520 € par Vénus (37 28 cm), le dessin de la couverture du Harper’s Bazaar de mai 1925. Ces trois œuvres résument à elles seules le travail de celui qui a fourni des centaines de visuels à la revue américaine, et qui a créé autant de décors et de costumes pour les plus grandes salles de spectacle de France et des États-Unis. Le musée des Arts décoratifs et la BnF ont agi à douze reprises – sept pour le premier, cinq pour la seconde – par la voie de la préemption. Ainsi la belle feuille à la gouache et à l’or d’un projet de broche pour la maison Cartier (37 28 cm) rejoint-elle une institution parisienne, dont un département est consacré à la mode, pour 1 280 €.

Les Erté de la collection Erté
jeudi 25 mars 2021 - 14:00 (CET) - Live
Ader
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot