Panorama (après-vente)

Picasso, le visage du XXe siècle

Le 02 juillet 2020, par Sophie Reyssat

Outre Pierre Jeanneret et ses deux «easy chairs» négociées à 14 375 €, c’est Picasso qui était salué par ce spécial XXe siècle du samedi 27 juin, à Fontainebleau (Osenat OVV. M. Rémy). 8 750 € étaient requis pour ce plat du service «visage noir» de 1948, tiré à cent exemplaires et portant les marques de Madoura (diam. 42,5 cm). Aux cimaises, André Derain obtenait 7 975 € pour l’huile d’un Bouquet de roses (31 36 cm), quand le Portrait de mademoiselle Lise Brissaud, dessiné par Bernard Boutet de Monvel au crayon noir et à l’aquarelle, vers 1928, décrochait 6 500 € (44 44 cm). À 5 375 €, le mobilier prenait des rondeurs avec un fauteuil de Kenzo Tange, en contreplaqué thermoformé recouvert de tweed pour l’éditeur Tendo Mokko.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne