Arts décoratifs : du style Louis XVI aux lapins d’Argy-Rousseau

Le 30 janvier 2020, par Philippe Dufour

Deux jours de vacation à Vendôme, ponctués de quelques perles inattendues, comme cette coupe du maître verrier, parcourue de tendres animaux domestiques.

Gabriel Argy-Rousseau (1885-1953), coupe aux lapins, modèle Quiétude, vers 1932, pâte de verre, h. 8,6 cm, diam. 9,5 cm (au col). 
Adjugé : 10 200 

À la tête de la «Société des pâtes de verre» qui porte son nom, au 9, rue Simplon, à Paris, Gabriel Argy-Rousseau voit sa florissante production artistique ralentir au moment du krach boursier de 1929. Aussi, en 1932, déménage-t-il au 10, rue Cail, à Paris, pour travailler en solitaire. Cette période est propice à la création de pièces plus poétiques encore, et très appréciées des collectionneurs. Parmi les œuvres de cette époque particulière, voici la coupe nommée Quiétude, qui devait changer de mains pour 10 200 € lors de cette vente. Un modèle rare se parant d’une sarabande de sept lapins blancs, qui arpentent un terrain ondoyant dans des nuances de brun. On en retrouve un exemplaire similaire dans le catalogue raisonné de l’artiste par Janine Bloch-Dermant (éditions de l’Amateur, 1990). Précisons que ce modèle existe au moins en trois couleurs : on connaît ainsi deux autres versions, une bleue et une mauve. Plus surréalistes, 2 500 globes oculaires aux iris de toutes les couleurs, et provenant d’un occulariste vendéen, d’avant la Seconde Guerre mondiale, étaient achetés 11 800 € par un passionné… Une très classique malle cabine Wardrobe de Vuitton (102 55 33,5 cm), numérotée 078426, à intérieur compartimenté, portant un monogramme «J.B.Jr.» et une étiquette «White Star Line», calmait le jeu, récoltant 6 600 €. La veille, dimanche 19 janvier, le mobilier occupait le devant de la scène, avec en vedette un meuble d’entre-deux (162,5 144 37 cm), ouvrant à trois portes, en placage de bois exotique, de rose et palissandre et bronze doré, aux montants ornés de cariatides en chute. De style Louis XVI mais datant de la fin du XIXe siècle, ce bel élément, dans le goût des réalisations du célèbre ébéniste Henry Dasson (1825-1896), trouvait preneur à 7 440 €.

lundi 20 janvier 2020 - 14:00 - Catalogue
Hôtel des ventes, route de Blois 2, rue Albert-Einstein 41100 Vendôme
Rouillac
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne