Panorama (après-vente)

Maroniez en bord de mer

Le 10 juin 2021, par Sophie Reyssat

La magistrature mène à tout ! Malgré ses dons artistiques, Georges P. Maroniez (1865-1933) dût embrasser une profession lui permettant de gagner son pain avant d’assouvir sa passion, ce qu’il fit en présentant son premier tableau au Salon de Douai, puis à Paris, en 1887. Il s’agissait déjà d’un paysage au soleil couchant. Sur la côte d’Opale, puis en Bretagne, il a fixé la vie du bord de mer et le va-et-vient des bateaux, utilisant un appareil photo de son invention pour immortaliser des scènes qu’il recréait en atelier. Présentés à Corbeil-Essonnes le samedi 5 juin (Camper – Dabernat OVV), ces bateaux, négociés à 12 276 € (54 73 cm), témoignaient de son travail, au même titre qu’une autre toile montrant La Pêche à marée basse, décrochée à 4 712 € (46 55 cm).

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne