La ronde des mois, la poésie de l’abstraction de Chu Teh-chun

Le 16 septembre 2020, par Philippe Dufour

Au cœur d’une sélection exigeante où triomphait l’abstraction, une œuvre de Chu Teh-chun se laissait admirer.

Chu Teh-chun (1920-2014), Composition, novembre, 1989, huile sur toile, signée, datée et titrée, contresignée et datée sur la toile au verso, 100 81 cm.
Adjugé : 266 600 


Avec Composition, novembre, 1989 (100 81 cm), le public de la vacation rouennaise avait un parfait résumé de l’art de l’artiste d’origine chinoise (voir l'article Zoom régions n° 30, page 22 Immuable Chu Teh-chun: d’abord grâce au rendu inimitable des forces telluriques, sensible dans la construction même de la toile, et également par la maîtrise du coloris aux nuances infinies, qui parvient à traduire l’esprit de chaque saison. Acheté en décembre 1989 – un mois seulement après sa réalisation – à la galerie Sylvie Lanel à Honfleur par ses derniers propriétaires, le tableau a largement tenu ses promesses en glanant cette fois 266 600 €. L’autre vedette de la session s’appelait Geer Van Velde, avec une toile intitulée Sans titre (Les Musiciens) (81 100 cm). Signée des initiales de l’artiste – frère d’un autre célèbre Van Velde, Bram – et contresignée au verso, l’œuvre est passée par la galerie Maeght de Paris ; on la décrochait ici pour 23 560 €. À sa suite, une gouache du même, Sans titre (composition aux figures) (20 24 cm), a inscrit 6 200 €… L’abstraction dominait encore avec André Lanskoy, qui livrait une œuvre Sans titre peinte sur toile (22 27 cm), échangée contre 8 680 €. Nettement plus figuratif, Jean-Charles Blais a lui aussi signé une composition Sans titre (115 78,5 cm), soit une gouache sur papier portant la mention «Blais IX. 84» (7 018 €). On était transporté au XIXe siècle avec le dessin suivant : il représente un Homme au chapeau de paille tenant un fusil et une bouteille et figure assise, fixé à l’aquarelle et traits de plume par Camille Pissarro. Portant le cachet du monogramme (Lugt 613) en bas à droite, mesurant 22,3 17 cm, il a été adjugé 6 820 €. Le final, en beauté, a été mené par le bondissant Génie de la danse (avec l’Amour à la folie), n° 3, d’après Jean-Baptiste Carpeaux (du modèle isolé en 1872) ; pour cette épreuve en bronze à patine vert nuancé – une fonte d’édition ancienne, de la fin du XIXe siècle, et inscrite «Carpeaux» sur la terrasse – il fallait débourser 5 332 €.

samedi 12 septembre 2020 - 14:30 - Live
81 ter, boulevard des Belges 76000 Rouen
Sequana
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne