Panorama (après-vente)

Caspar David Friedrich

Cet autoportrait de Caspar David Friedrich a été gravé sur bois par son frère Christian, d’après ses dessins.

Si on ne présente plus Caspar David Friedrich (1774-1840), le grand artiste du romantisme allemand, aux peintures présentes dans les musées les plus prestigieux et invitant à un véritable voyage en méditation, les estampes réalisées par son frère Christian, sur bois d’après ses dessins, sont de la plus grande rareté – ce que la Gazette n’avait pas manqué de relever (voir l'article Une affaire de famille n° 26, page 56). Rien de surprenant, donc, à ce que ces deux petits vélins, présentés chez Ader (Mme Bonafous-Murat) en salle Favart, le mercredi 8 juillet, retiennent de nombreuses attentions. C’est évidemment cet Autoportrait de profil vers la droite (13,4 cm), une image gravée vers 1801-1803, qui séduisait au plus haut en fixant 44 800 €. Véritable allégorie de l’éphémère de la vie, le Jeune garçon assoupi sur une tombe (7,6 11,2 cm), de la même époque, retenait pour sa part 35 840 €.

mercredi 08 juillet 2020 - 14:00 - Live
3, rue Favart 75002 Paris
Ader
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne