Une matrice du XVe siècle pour la BnF

Le 04 juin 2020, par Philippe Dufour

Ce rare exemple de plaque d’impression a provoqué une belle rixe d’enchères, alors qu’un grand bureau plat estampillé Saunier indiquait le beau fixe pour le mobilier ancien de qualité.

Matrice originale en cuivre représentant «L’Adoration des bergers», Paris, 1498, d’après une composition de Jean d’Ypres, 12,6 8,1 cm.
Adjugé : 25 120 

25 120 € : c’est la somme que la Bibliothèque nationale de France a déboursée pour préempter cette matrice originale, en cuivre gravé en taille d’épargne et représentant «L’Adoration des bergers» (voir l'article Matrice d'avant 1600 de la Gazette n° 20, page 145). Au centre, trône la Vierge assise avec l’Enfant nu sur ses genoux, Joseph se tenant debout à sa gauche ; autour d’elle se pressent six bergers et bergères, aux attitudes fort animées. La scène (12,6 8,1 cm), qui se situe naturellement dans une étable, s’encadre dans une riche architecture à double arcature. Cette plaque a été réalisée à Paris, en 1498, d’après une composition de Jean d’Ypres ; l’artiste (?-1508), issu d’une famille de peintres originaire d’Amiens, a œuvré dans la capitale du royaume français autour de 1500. Peu de matrices de sa main nous sont parvenues ; mais, détail passionnant, on retrouve l’usage de celle-ci dans de nombreux ouvrages, comme les Heures à l’usage de Reims imprimées en 1515 par Simon Vostre (aujourd’hui à la bibliothèque de l’Arsenal, à Paris). Ajoutons encore au crédit de ce grand témoin de l’histoire du livre son passage par la prestigieuse collection d’Eugène Dutuit. On retrouvait ensuite toute l’élégance de la fin du XVIIIe siècle avec un bureau plat (77 173 83 cm) de forme rectangulaire en acajou et placage d’acajou, doté de trois tiroirs latéraux et reposant sur huit pieds cannelés. Pourvu de l’estampille de Claude Charles Saunier et «JME», il culminait à 10 932 €.

vendredi 29 mai 2020 - 14:00 - Catalogue
77, rue Louis Brindeau 76600 Le Havre
Le Havre Enchères
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne