Grimaud aperçu par Henri Manguin

Le 03 décembre 2020, par Philippe Dufour

On relève ici les noms très recherchés de Manguin et Signac, escortés de leurs prédécesseurs Desprez et Lagrenée.

Henri Manguin (1874-1949), Grimaud, vu de l’Oustalet, 1941, huile sur toile signée, 46 65 cm.
Adjugé : 29 184 

La sérénité du panorama de Grimaud, vu de l’Oustalet (46 65 cm) a ouvert les festivités avec une adjudication à 29 184 €, et donc ravi l’un des amateurs de son créateur, Henri Manguin. C’est en 1941 que la toile a été peinte, à une période où l’artiste revient passer tous ses étés dans la villa de l’Oustalet, dominant le golfe de Saint-Tropez (voir l'article Manguin sous la lumière de l’Oustalet de la Gazette n° 42, page 158) ; elle est naturellement répertoriée dans le catalogue raisonné de son œuvre peint, sous le n° 1166. Autre grand adepte des vues maritimes, Paul Signac signait là L’Ile aux moines (28.5 39 cm), une caractéristique aquarelle située en bas à droite ; un certificat – daté du 12 novembre 2020 – par sa spécialiste Marina Ferretti l’accompagnait, et un coup de marteau à 17 632 € ne s’est pas fait attendre. Auguste Chabaud, quant à lui, nous ramenait en ville avec la Rue des Halles à Tarascon, brossée autour de 1909-1910. La toile signée (76 106 cm) avait eu les honneurs d’une exposition au musée des beaux-arts de Nîmes en 1989. Arborant une étiquette «Josef Muller Solothurn», elle a réalisé 18 848 €. Deux artistes du siècle des Lumières veillaient aussi : d’abord Louis-Jean Desprez, avec L’Éruption du Vésuve, une aquarelle sur traits gravés (69 46 cm), adjugée 14 106 €. Et enfin Jean-Jacques Lagrenée, auteur de L’Annonce aux bergers, un dessin à la plume, encre brune, lavis brun et rehauts de gouache blanche (37 53,5cm), saisi pour 13 619 €.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne