Avec Dom Robert et Chapo, l’authenticité est de mise

Le 24 juin 2021, par Philippe Dufour
Dédiée en grande partie aux arts décoratifs modernes et au design des seventies, la vacation rennaise rendait surtout hommage à ces deux artistes par de beaux scores.
Dom Robert et Suzanne Goubely (atelier), La Cour du chat, tapisserie d’Aubusson basse lice, numérotée «4/6», signatures dans le tissage, bolduc aux mentions «Atelier Suzanne Goubely - Aubusson», 150 200 cm.
Adjugé : 52 890 

Dom Robert, en collaboration avec l’atelier de Suzanne Goubely à Aubusson, a réalisé cette tapisserie de basse lice intitulée La Cour du chat (150 200 cm), numérotée «4/6». On y retrouve l’univers enchanté cher au frère artiste, avec un chat noir entouré de canards et autres volatiles champêtres, se détachant sur un fond fleuri aux coquelicots. Les signatures se relèvent dans le tissage, ceux de l’artiste et de l’atelier, et un bolduc porte au dos les mentions suivantes : Atelier Suzanne Goubely-Aubusson, numérotée 4/6. Bien des qualités qui ont valu à la pièce textile d’être adjugée 52 890 €. Du côté du mobilier, douze lots témoignaient des recherches exigeantes menées par Pierre Chapo pour créer une ligne de meubles en bois massif aux lignes douces et massives. En attestait une table rectangulaire en orme du modèle «T14» (225 85 73 cm), à bords inclinés et arrondis, dotée de deux piliers formant piétement et traverse haute, déménagée contre 9 225 €. Suivait un meuble de rangement également en orme, ouvrant à huit tiroirs et deux portes pleines, du modèle «R13» et datant de 1975 (183 46 100 cm), acheté 6 089 €. Pour les plus studieux, un grand bureau du même bois, du modèle «B19», présentait un plateau mobile, se positionnant sur une série de tiroirs formant piétement ; signé et daté «1976» (140 220 70,5 cm), il a attiré 5 904 €.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne