Panorama (après-vente)

Cocorico pour Rozay

Le 10 juin 2021, par Sophie Reyssat

La fantaisie est au rendez-vous avec André Rozay (1913-1991), qui s’est rendu célèbre pour son bestiaire décliné sur ses poteries utilitaires produites à La Borne, à l’image de ce vase en grès vernissé épousant la forme d’un coq (45 28 12 cm), qui claironnait à 5 562 € le mercredi 2 juin, à Nogent-sur-Marne (Lucien Paris OVV). En 1943, Rozay fut l’un des premiers à s’installer dans ce village du Berry, comme Jean Lerat, et Paul Beyer. La production céramique du lieu, qui perdait sa clientèle depuis plus de dix ans, a été relancée à l’initiative conjointe d’un marchand de Bourges, François Guillaume, et du responsable de la poterie Armand Bedu. L’inventivité des artistes a été le gage du succès de ce renouveau.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne