Une serrure au mécanisme bien huilé

Le 10 juin 2021, par Anne Doridou-Heim

Madame B. connaissait les combinaisons pour accéder au succès, le deuxième volet de sa collection de serrurerie s’ouvrant sans peine.

Début du XVIIe siècle. Serrure de maîtrise en fer ciselé et sa clé à chimères et dauphins.
Adjugé : 77 400 

Elle était l’objet le plus chèrement estimé de cette vacation. C’est donc elle qui, en toute logique, a raflé le plus haut suffrage, doublé d'un record, à 77 400 € exactement, loin devant les honorables 26 587 € de la serrure à combinaison et secrets fabriquée à Paris en 1786 et reproduite dans la Gazette n° 21 (voir l'article Les clés du succès page 48). Elle, c’est une rare serrure en fer forgé, exécutée pour un coffre, accompagnée de sa clé. Avec son magnifique décor ciselé en haut relief notamment d’une tête de lion, de chimères et de dauphins, cette pièce du début du XVIIe siècle est un chef-d’œuvre de maîtrise dont les collectionneurs avertis traquent le souvenir. Madame B. était de ceux-ci et la deuxième partie de sa collection recevait pour ses qualités 308 085 € – 333 412 € pour celle dispersée le 4 juin 2020. La serrurerie, qui remonte certainement à l’apparition de la métallurgie et recouvre au Moyen Âge tous les métiers appliqués à la construction en la matière, acquiert un premier statut au début du XVe siècle et dès lors, la production sera très contrôlée. Séparés des autres ouvriers du fer, les serruriers sont les seuls habilités à fabriquer ferrures de porte et de fenêtre. Pour accéder à cette corporation, ils devaient réaliser un chef-d’œuvre avec «ornements et figures», constitué de trois serrures de porte : cabinet, buffet et coffre. Voici l’une des trois révélée. Ouvrira-t-elle vers les deux autres ?

jeudi 03 juin 2021 - 15:00 - Live
Fraysse & Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne