facebook
Gazette Drouot logo print

Bruegel le Jeune et le duo Daret-Bernaerts

Le 04 février 2021, par Anne Doridou-Heim

Si un résultat conséquent était attendu pour le premier portrait français de chasseur par Jean Daret, sa préemption est applaudie. Et celui, millionnaire, d’une peinture de Bruegel le Jeune est une belle confirmation.

 Bruegel le Jeune et le duo Daret-Bernaerts
Pieter II Bruegel dit Bruegel le Jeune (1564-1638), Le Repas des paysans au village, huile sur panneau de chêne, 43 58,5 cm.
Adjugé : 1 352 400 

Tous les regards étaient tournés vers le Portrait de chasseur assis en compagnie de ses chiens, peint sur toile en 1661 par le Bruxellois Jean Daret, installé dès 1636 à Aix-en-Provence, ville dont il fait sa terre d’élection Une attente justifiée puisque – ainsi que l’article de la Gazette n° 1 (voir l'article 1661 : la nouvelle date du premier portrait français de chasseur page 10) le révélait –, il s’agit du «premier portrait français de chasseur». Daret venait ainsi détrôner le renommé Alexandre-François Desportes, qui se voit retirer le titre d’«inventeur» hexagonal du genre avec son célèbre Autoportrait en chasseur peint en 1699. Le modèle posant avec une bonhommie tranquille entre ses trois chiens et le produit de sa chasse – exécuté par un autre artiste, un Flamand également très français et spécialiste de peinture animalière, Nicasius Bernaerts (1620-1678) –, est bien sympathique. Sans doute s’agit-il d’un noble provençal dont la figure demeure à identifier avec certitude. On ne peut que se réjouir que cette œuvre historique rejoigne les collections du musée de la Chasse et de la Nature, qui l’a acquis 373 520 € par la voie de la préemption. Il faut noter également que Daret recevait grâce à celle-ci un record mondial (source Artnet). Le musée est fermé depuis le 1er juillet 2019 pour des travaux d’agrandissement, sa réouverture est attendue pour le printemps avec un parcours augmenté de six nouvelles salles. Nul doute que cette peinture y trouvera tout naturellement une place de choix. Un peu plus tôt dans l’après-midi, un acquéreur avait déjà emporté un beau trophée et pour un prix apprécié. En effet, 1 352 400 € venaient récompenser un panneau de chêne signé Pieter II Bruegel dit le Jeune (1564-1638). Fils du grand Pieter l’Ancien, il est souvent considéré comme un interprète, certes brillant, de l’œuvre de son père. Avec Le Repas des paysans au village (reproduit ci-dessus, voir aussi l'article Le repas sur l’herbe de Bruegel le Jeune de la Gazette n° 38 du 30 octobre 2020, page 8), il livre une composition complètement originale. Or, dans sa monographie consacrée à l’artiste publiée en 1969, Georges Marlier ne cite que deux exemples de pure invention. Celle-ci vient donc apporter une nouvelle pierre cimentée par ce résultat millionnaire.
 

Jean Daret (1614-1668) et Nicasius Bernaerts (1620-1678), Portrait de chasseur assisen compagnie de ses chiens (détail), 1661, huile sur t
Jean Daret (1614-1668) et Nicasius Bernaerts (1620-1678), Portrait de chasseur assis en compagnie de ses chiens (détail), 1661, huile sur toile, 131 179,5 cm.
Adjugé : 373 520 


 

vendredi 29 janvier 2021 - 14:00 - Catalogue
Mathias - Bournazel
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot