Une collection en or

Le 28 juin 2019, par Anne Doridou-Heim

393 094 € distinguent une rare collection de bijoux antiques, islamiques et antiquisants, principalement en or.

Art grec, entre la fin du Ve et le début du IIIe siècle av. J.-C. Trois bagues aux chatons gravés de figures de dieux de l’Olympe et bracelet en or.
Adjugé : 13 000 € (la bague avec Aphrodite), 14 300 € (celle avec Pan), 23 400 € (celle avec Éros) et 13 000 € (le bracelet)

Le goût de l’industriel suédois Carl Kempe (1884-1967) pour les bijoux antiques, islamiques et antiquisants en or était dévoilé page 83 de la Gazette no 23 du 14 juin (voir l'article Ancienne collection Carl Kempe. Sa collection, débutée au lendemain de la Première Guerre mondiale, s’est enrichie jusqu’aux années 1960, époque où elle fut révélée au public grâce à des expositions et des publications. Sa dispersion représentait un petit événement dans le milieu des férus de bijoux archéologiques. Elle tenait ses promesses et rapportait 393 094 €, les résultats les plus élevés venant récompenser des bagues remontant au tout début de l’art hellénistique, soit à la fin du IVe siècle av. J.-C. L’une d’entre elles, dont le chaton discoïdal est gravé d’un profil féminin (poids brut 19,6 g), s’envolait à 26 000 €, une autre, figurant un Éros nu debout et tenant une couronne (8,2 g), recevait 23 400 €, et une troisième, ornée de Pan assis sur une amphore et jouant de l’auros (15,2 g), 14 300 €. Un bracelet de la même période, formé d’un bandeau de fils torsadés (43,7 g), s’attachait à 13 000 €, et le collier (39,1 g, diam. 17 cm) un peu plus récent (vers le IIIe siècle av. J.-C.) reproduit dans l’article ci-dessus mentionné, retenait 3 510 €. Pour illustrer un autre chapitre, celui de l’art byzantin, il est à nouveau question d’une bague : celle-ci au jonc formé de palmettes et orné d’un cabochon d’améthyste gravé de Pégase (15,6 g). Il fallait déposer 22 100 € pour emporter ce modèle du Ve-VIe siècle.

Début de l’art hellénistique, fin du IVe siècle av. J.-C. Bague dont le chaton est gravé d’un profil féminin, or, poids brut 19,6 g. Adjugé : 26 000 €
Début de l’art hellénistique, fin du IVe siècle av. J.-C. Bague dont le chaton est gravé d’un profil féminin, or, poids brut 19,6 g.
Adjugé : 26 000 
vendredi 21 juin 2019 - 14:00 - Live
Pierre Bergé & Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne