Gazette Drouot logo print

La carpe de Lalanne et le miroir de Vautrin

Publié le , par Philippe Dufour

Pour la vente inaugurale organisée par ce nouvel opérateur grassois, rien de moins qu’une fameuse sculpture de Lalanne, entourée d’autres pépites signées Vautrin ou Van Cleef & Arpels.

La carpe de Lalanne et le miroir de Vautrin
François-Xavier Lalanne (1927-2008), Carpe d’or, 1987, édition Artcurial, résine dorée à la feuille, numérotée «130/250», h. 30 cm, l. 57 cm.
Adjugé : 50 840 

C’est en 1987 que François-Xavier Lalanne a créé sa Carpe d’or pour son éditeur Artcurial, réalisée en résine dorée à la feuille. Utilisé tantôt en guise de meuble – et ce dès 1972 avec la table La Grande Carpe –, tantôt comme sculpture – intérieure ou extérieure –, le poisson d’eau douce est devenu emblématique du travail très spirituel du sculpteur (voir l'article Poisson prospère de la Gazette n° 15, page 114). Numéroté «130/250», notre exemplaire se frayait sans peine un chemin à la première place, soit 50 840 €. À quelques encablures, suivait un objet tout aussi convoité : une incontournable création de Line Vautrin, son miroir sorcière. Ce petit modèle des environs de 1955 (diam. 28 cm), comme il se doit en talosel et inclusions de verre teinté, a su refléter 34 720 €. Du côté des cimaises, place aux compositions complexes de Paul Aïzpiri, livrant ici une Nature morte fixée sur toile (150 150 cm) ; une partition tout en bleus et orangés qui a attiré 21 700 €. Les hautes joaillerie et orfèvrerie n’étaient pas en reste, avec, pour commencer, un séduisant collier de la maison Van Cleef & Arpels à Paris, un travail des années 1960-1970 ; l’accessoire en or jaune, agrémenté de boules de turquoise, changeait de mains contre 6 820 €. Le Russe Fabergé était aussi présent, grâce à une carafe en cristal et argent, disputée jusqu’à 5 084 €.

Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot