Un «Parcours céramiques» jalonné par Ramié, Picasso et Capron

Le 07 octobre 2020, par Philippe Dufour

Pari réussi pour cette vacation thématique cannoise, qui démontrait l’intérêt grandissant pour les pièces majeures des artistes de l’après-guerre.

Pablo Picasso (1881-1973) et Atelier Madoura, Vase au visage de profil, 1953, céramique, émaux, engobes et gravures, signé et numéroté «150/150», h. 25 cm.
Adjugé : 38 500 

Tout un ensemble sorti des fours de Madoura à Vallauris éclairait cet itinéraire de ses couleurs éclatantes. En tête, et sans surprise, un exceptionnel exemple du travail de Pablo Picasso pour cet atelier : ce Vase au visage de profil datant de 1953. La céramique (h. 25 cm) décorée d’émaux, engobes et gravures, rappelle la fascination du maître pour la peinture antique grecque, sa puissante stylisation en rouge et noir. Elle est signée et numérotée 150/150, ce qui en fait le dernier exemplaire d’une série très recherchée ; il figure aussi dans le fameux catalogue de l’œuvre céramique de Picasso, rédigé par Alain Ramié (n° 209). À tous ces titres, il a été ferraillé jusqu’à 38 500 €. Du même, apparaissait une autre céramique émaillée, à relief et engobes, le Profil de Jacqueline créé en 1956 (diam. 18,5 cm) ; répertorié dans le catalogue Ramié sous le n° 385, le lot a enregistré 7 800 €. Cet art du feu transfiguré avec génie a été transmis à Picasso par Suzanne Ramié, la fondatrice de Madoura. De sa main, on pouvait admirer un Oiseau (h. 183 cm, l. 110 cm), par ailleurs objet du Zoom régions n° 33 ; réalisé vers 1965, alliant pour une fois le fer forgé à la céramique émaillée bleu, il s’agit sans doute de la pièce la plus importante réalisée par l’atelier de Vallauris. Aussi le bel échassier s’envolait-il à 15 600 €. Une autre petite musique se faisait entendre avec Roger Capron, signant ici un Personnage à l’antique, lui aussi en céramique, émail, et engobes, mais dressé sur un socle métallique (h. 83 cm) : analysée dans la Gazette n° 33 (page 121), la pièce à l’allure homérique attirait 7 800 €. Quant à la lampe-sculpture d’André-Aleth Masson du modèle Atlas, une céramique émaillée signée (h. 43 cm), elle s’illuminait à 7 300 €.

lundi 28 septembre 2020 - 13:00 - Live
31, boulevard d'Alsace - 06400 Cannes
Pichon & Noudel-Deniau (Azur Enchères)
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne