Le meilleur de Cartier

Le 25 juin 2020, par Anne Doridou-Heim

Ce collier réalisé vers 1925 par Cartier a évidemment su charmer, assoorti d'un pedigree Rothschild

Cartier, vers 1925, collier en platine et or jaune ajouré et articulé, pavé de petits diamants de taille ancienne, orné de demi-perles de turquoise, de corail et d’onyx retenant un pompon terminé par des perles de turquoise en pampille, l. 36 cm, poids 45,7 g.
Adjugé : 512 000 

Tout était réuni pour que ce bijou soit le plus joli joyau de ce chapitre précieux : sa provenance bien sûr, ayant appartenu à Bethsabée de Rothschild (voir l'article De l’écrin de Bethsabée de Rothschild page 44 de la Gazette n° 23 du 12 juin), sa date de conception, vers 1925, et la signature d’une maison de prestige, Cartier. Et pourtant, aucun diamant de belle taille ni de carat, juste l’alliance du corail, de l’onyx et de la turquoise élégamment mis en scène pour offrir une parure d’un raffinement inouï, celui évoquant le luxe total des créations joaillières de l’époque art déco. Louis Cartier (1875-1942) dirige alors la maison. Il fait partie de ces gens à la curiosité universelle, traquant le beau en toute chose et en toute circonstance, assistant aux représentations des Ballets russes au Palais-Garnier le soir après avoir vu des expositions de peintures contemporaines le jour et faisant de ses voyages une source d’inspiration. Cet éclectisme sans frontière le mène dans la combinaison de tous les possibles. Durant ces Années folles, il est épaulé du dessinateur Charles Jacqueau, soutient les recherches de Jeanne Toussaint, lance un département d’accessoires et ouvre les bijoux aux audaces de l’art déco. C’est alors le temps des unions chromatiques insolites, des motifs géométriques et des références orientales. Trois caractéristiques savamment associées sur ce collier d’un magnétisme intense qui a capté, finalement sans surprise, une enchère exemplaire de 512 000 €.

lundi 15 juin 2020 - 14:00 - Live
3, rue de Provence 75009 Paris
Baron Ribeyre & Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne