Gazette Drouot logo print

L’art du manège à la cour de Louis XIII

Publié le , par Philippe Dufour

D’exceptionnels ouvrages consacrés à la chasse et à l’équitation ont comblé les passionnés de ces deux sports : ils se sont disputé des textes fondateurs de Pluvinel et de Jacques du Fouilloux.

L’art du manège à la cour de Louis XIII
Antoine de Pluvinel (1552-1620), Le Maneige Royal ou lon peut remarquer le defaut et la perfection du Chevalier, en tous les exercices de cet art, digne des Princes, fait et pratiqué en l’instruction du Roy par Antoine Pluvinel, son escuyer principal…, édition bilingue français-allemand, Brunswick, 1626.
Adjugé : 24 600 

 Le général Georges de La Ferté-Senectere (1913-1992) avait constitué une bibliothèque de livres rares dans ses domaines d’élection, la cynégétique et le monde équestre : sa dispersion a comblé toutes les attentes, car les 950 lots ont totalisé un produit de vente de 372 000 € (voir l'article Jacques du Fouilloux : l’art de la vénerie en livre de la Gazette n° 41, page 158). L’ouvrage le plus recherché s’est avéré être une somme incontournable sur l’équitation de l’époque de Louis XIII : Le Maneige Royal ou lon peut remarquer le defaut et la perfection du Chevalier, en tous les exercices de cet art, digne des Princes… rédigé par Antoine de Pluvinel (1552-1620). Il s’agissait de la seconde édition, bilingue français-allemand, car imprimée en 1626 par Gottfried Müller, à Brunswick ; ses illustrations ont été réalisées par Matthieu Mérian à partir des planches du Maneige Royal – soit la première édition française du livre de 1623 –, toutefois ornées d’un décor architectural différent. On y découvre aussi les portraits de Louis XIII et de Pluvinel par Gottfried Müller et celui également daté de 1626… Ce petit in-folio (relié en vélin ivoire au XIXe siècle) a fini sa course à 24 600 €. À sa suite, il y avait le grand classique de la chasse : La Venerie de Iaques du Foüilloux, Gentilhomme, Seigneur dudit lieu, pays de Gastine, en Poitou…, écrit donc par Jacques du Fouilloux (1519-1580). Ce petit in-4°, imprimé à Poitiers par les «de Marnefz, Bouchetz, freres», vers 1566 ou 1567, est la troisième édition de l’ouvrage. Il a inscrit 14 400 €.

Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot