Mido pour Bugatti, avis de record !

Le 29 avril 2021, par Philippe Dufour

Le concept de cette vacation hors normes était d’associer les deux tendances actuelles, chères aux amateurs de belles mécaniques et de fleurons d’horlogerie… Succès garanti !

Mido pour Bugatti, montre personnelle d’Ettore Bugatti, à calandre en or jaune, se détachant sur bracelet en or deux tons blanc et jaune, n° «261.492», vers 1929, 22,5 34 cm.
Adjugé : 280 000 €

La première pièce, d’importance, a été analysée dans l’Avant-première de la Gazette n° 13 (voir l'article La montre du patron, un certain Ettore Bugatti page 11) : il s’agit de la fameuse montre de marque Mido pour Bugatti, qui a été disputée jusqu’à 280 000 €, soit largement plus de deux fois son estimation haute, grâce à une enchère qui constituerait un record mondial pour ce modèle. À  cela n’est pas étranger le fait qu’il s’agit de la montre même du «patron», puisque ayant appartenu au grand Ettore Bugatti… Exécutée vers 1929 par Georges Schaeren, le fondateur de Mido, elle présente le légendaire calandre en or jaune, se détachant sur un bracelet en or deux tons blanc et jaune, et porte le numéro «261.492» (22,5 34 cm). Autre bijou de précision et d’élégance, la montre Vacheron Constantin adjugée 80 000 € ; il s’agit de la « Malte Tonneau/Tourbillon » en or rose avec la référence 30080/000R-9257, sortie vers 2012. Elle a été pensée dans un style art déco, avec un régulateur tourbillon de forme tonneau surdimensionnée, lunette lisse, anses bec d’aigle et fond à six vis (39,9 49,9 mm pour un poids brut de 130,70 g). Enfin, du côté des bolides, le plus impressionnant s’avérait la Cizeta de 1985, le Prototype master 1, une curiosité confiée par un collectionneur de Maranello et adjugée 30 000 € à un passionné suisse. Elle a été créée par l’ingénieur Claudio Zampoli, qui dans les années 1980 a imaginé une voiture d’exception, entraînant dans son projet le compositeur Giorgio Moroder. Ce sera une Top Supercar de 16 cylindres 560 cv, dessinée par le designer Marcello Gandini, avec une production qui, de 1988 à 1993, ne sera que de huit exemplaires en raison du coût exorbitant de production.

samedi 17 avril 2021 - 14:30 - Live
FEE - Stanislas Machoïr
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne