Une Porsche parmi les bolides sur la ligne d'arrivée

Le 17 juin 2021, par Philippe Dufour

La période, celle de toutes les audaces techniques, a vu la mise sur le marché de modèles à nouveau très recherchés, à l’instar des mini-motos des années 1970.

Porsche 911-997 GT2, coupé sport, deux places GT2, mise en circulation 2008, n° de série WPOZZZ99Z8S794495.
Adjugé : 119 600 €

Elle demeure l’un des grands classiques dans la gamme sportive de Porsche : la 911-997 GT2 «coupé sport», type 997 Turbo LW2101 deux places. Elle était représentée ici par un modèle mis en circulation le 13 juin 2008 (n° de série WPOZZZ99Z8S794495) de 45 cv, paré d’une couleur exclusive «Brewster green», avec sellerie et ciel de toit en cuir noir. Pour cette belle féline – qui a participé à plusieurs rallyes en France – il fallait avancer pas moins de 119 600 €. Beaucoup plus abordable, avec 11 500 €, un coupé Chevrolet corvette se laissait apprivoiser ; dotée de deux portes et deux places, l’automobile de type C4 LT1 a pris la route pour la première fois le 15 septembre 1995 (n° de série 1G1YY23P4N5106146). D’une pimpante couleur jaune, avec « T. Top » noir et sellerie beige, elle affiche 24 cv. L’autre versant de la vente était composé d’une collection de dix-sept mini-motos, des montures « vintage » désormais fort disputées. Ainsi, il y avait une Yamaha 50, de type FT1 vélomoteur MTT2, d’un chic coloris or et blanc, véritable mini enduro mis en circulation le 31 août 1973 (n° de série 018372) ; pour ce mono deux temps de 49 cc, il fallait offrir 4 025 €. Dans sa roue avec 3 450 €, s’avançait une Harley Davidson « Aermacchi » de type X90, vélomoteur MTT1, en bleu, noir et chrome, d’avril 1974 (n° de série 10974), un mono deux temps de 90 cc.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne