Carlton par Ettore Sottsass

Le 24 septembre 2020, par Philippe Dufour

Icone des années 1980, ce meuble d'Ettore Sottsass au profil totémique dominait une vente d’arts décoratifs du XXe siècle, où apparaissait aussi une célèbre sculpture de Salvador Dalí.

Ettore Sottsass (1917-2007), étagère Carlton, édition Memphis Milano 1981, 198 190 40 cm.
Adjugé : 13 420 

C’est en 1981 qu’Ettore Sottsass dessine la fameuse étagère Carlton (198 190 40 cm), qui prenait ici les devants avec 13 420 €. La pièce de mobilier à la fois monumentale et ludique, jouant sur l’emploi des couleurs primaires, est parfaitement emblématique des recherches du groupe Memphis que le designer a créé cette année-là à Milan avec Renzo Brugola, Mario et Brunella Godani, Ernesto Gismondi et Fausto Celati. Il en devient le chef de file, lui le tenant de l’anti-design, qui va puiser son inspiration futuriste dans des courants passés tels l’art déco ou le style kitsch des années 1950. Illustration parfaite du postmodernisme, Memphis s’amuse à détourner les codes, et n’hésite pas à faire appel au stratifié plastique coloré – un matériau privilégié justement en raison de son manque de «noblesse»… La première exposition de Memphis aura lieu à la galerie Arc 74 de la capitale lombarde, manifestation très remarquée où a été justement présentée l’étagère Carlton. Une seconde figure haute en couleur venait hanter la session : celle de Salvador Dalí. L’un de ses thèmes surréalistes préférés est réapparu sous la forme d’un bronze à patine brun étrusque, créé en 1954 et intitulé Rhinocéros habillé en dentelles (h. 21 cm). Estampillée 17/499, l’œuvre porte aussi le cachet de fondeur gravé sur le bronze, «C. Valsuani à la cire perdue». Pour cette production de l’Atelier Airaindor, il fallait compter 6 588 €.

samedi 19 septembre 2020 - 14:00 - Live
1190, route nationale 8 - 83190 Ollioules
Maison des enchères
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne