Belle traversée

Le 19 décembre 2019, par Anne Doridou-Heim

De nouveaux noms de maîtres vietnamiens de la laque révèlent leurs talents.

Dinh Van Dan (actif au XXe siècle), Le Franchissement de la rivière, panneau de bois laqué, 95,8 129,8 cm.
Adjugé : 52 000 

Depuis ces dernières saisons, chaque session d’enchères consacrée au Vietnam d’hier, en tout ou en partie, dévoile de nouveaux laques, boîtes, panneaux et paravents et, aux côtés des maîtres renommés que sont Nguyen Gia Tri (1908-1993) et Pham Hau (1903-1995), fait apparaître une kyrielle d’autres noms, passés soit par l’École des beaux-arts d’Hanoï, soit par celle de Thu Dau Mot. Dinh Van Dan en est un tout récent. On ne sait pratiquement rien de lui, si ce n’est qu’il était actif au XXe siècle et que, par le style de la composition, il serait plutôt passé par la seconde école. Ce panneau de bois laqué, intitulé Le Franchissement de la rivière, voyait son paysage agrémenté d’arbres aux feuilles d’or recevoir un hommage de 52 000 €, soit un record du monde sur les trois résultats enregistrés sur Artnet le concernant. Il devançait un triptyque de panneaux de bois (100,5 200 cm) dont le sujet, se déroulant sur sa totalité, met en scène trois sampans dans la baie d’Halong. Peintes par deux laqueurs, Hoang Tich Chu (1912-2003) et Nguyen Tien Chung (1914-1976), les jonques traditionnelles filaient sous un vent de 32 500 €. Pham Hau, évoqué plus haut, était justement présent avec un objet caractéristique de son travail, sous la forme d’un coffret (7 30,6 21 cm) décoré sur son couvercle dans des tons automnaux or et marron d’un paysage montagneux du Haut Tonkin, et porté à 33 800 €.

lundi 09 décembre 2019 - 02:00 - Live
Boisgirard - Antonini
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne