Gazette Drouot logo print

Le voyage de deux bouddhistes de qualité

Publié le , par Philippe Dufour

Juchés sur leurs montures extraordinaires, ils dominaient la vacation marseillaise consacrée aux arts asiatiques et occidentaux, suivis par un héros de la mythologie.

Le voyage de deux bouddhistes de qualité
Chine du Sud, XVIIIe siècle. Paire de grands dignitaires en bois sculpté et laqué doré et polychrome, 115 63,5 54 cm.
Adjugé : 21 250 

Ces grands dignitaires en bois laqué et doré (115 63,5 54 cm), venus de la Chine du Sud, sont habillés de robes décorées de nuages et couronnés de feuillages dorés. La paire tire sa fière allure des animaux – vénérés dans le bouddhisme – sur lesquels sont montés les deux personnages : un chien de Fô pour l’un et un éléphant pour l’autre, peints dans des dominantes de bleu et arborant des yeux en sulfure. L’utilisation de la couleur intense dénote d’ailleurs une influence mongole. Tant de grâce devait déclencher une enchère à 21 250 €. D’un modèle plus attendu, mais toujours apprécié, un grand vase de Canton (h. 88 cm) en porcelaine prenait la relève avec 10 625 €. Il est richement orné d’un décor émaillé polychrome, comportant des oiseaux parmi des rinceaux fleuris, et deux scènes de cours sur la panse et sur le col. Côté Occident, un Français glanait la première place, avec 15 625 € : il s’agit de Jean-Louis Grégoire, fameux sculpteur académique et auteur de Persée délivrant Andromède, une épreuve en bronze à patine brune signée sur la terrasse et placée sur un socle en marbre rouge (h. totale 96 cm). Un tableau a également tiré son épingle du jeu : une Vue du Montelbaanstoren à Amsterdam (90 120 cm), signée par le Hollandais Cornelis Vreedenburgh et datée 1920 (10 000 €). Au final, la session aura totalisé 189 427 €.

Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot