facebook
Gazette Drouot logo print

Pissarro, Indiana, en passant par De Chirico

Le 01 juillet 2021, par Anne Doridou-Heim

De Pissarro à Indiana, en passant par De Chirico, la promenade dans les arts picturaux était riche et métaphysique. 

Pissarro, Indiana, en passant par De Chirico
Giorgio De Chirico (1888-1978), Autoportrait à la tête de Mercure, 1923, dessin à la mine de plomb sur papier cartonné, 34,5 27 cm. 
Adjugé : 104 000 

Cet opus moderne et contemporain se concluait sur le produit total de 1 423 175 €, et se voyait récompenser de trois résultats à six chiffres. Nous avions retenu une gouache et aquarelle de Camille Pissarro (1830-1903) – voir l'article Dans les pas de Pissarro… et des autres de la Gazette no 24,  page 61 – pour illustrer l’article lui étant dédié, s’attardant sur les quatorze tableaux de grands noms de l’art moderne ayant appartenu à la collection Jeanne et Fernand Moch. Ce Marché à Pontoise (26,8 20,8 cm) du peintre franco-danois, d’une belle fraîcheur et traité dans un camaïeu de bleu et de vert, était logiquement honoré d’un prix de 101 400 € – dépassant les 84 500 € d’une aquarelle (25,6 20,5 cm) du même présentant une scène similaire et située dans la même bourgade, mais plus esquissée. Raoul Dufy (1877-1953) recevait 97 500 € pour son Cirque (50 65 cm), de 1924, et 67 600 € pour une Visite de l’escadre anglaise au Havre (33,5 49 cm) produite vers 1925. Les deux gouaches, gaies et enlevées avec leur traitement dans une dominante de bleu outremer, avaient tout pour plaire. Des œuvres d’autres provenances suivaient et parmi elles cet Autoportrait à la tête de Mercure dessiné à la mine de plomb en 1923 par Giorgio De Chirico, objet d’une offrande de 104 000 €. La présence du dieu du Commerce, vision fantomatique descendue peut-être saluer l’œuvre du maître de la peinture métaphysique, y contribuait certainement. Il s’agit d’une feuille préparatoire à une toile de 1924 reproduite au catalogue d’une exposition organisée par la galerie Léonce Rosenberg en 1925. Giorgio De Chirico et son frère Alberto Savinio  (1891-1952), nés en Grèce, s’identifiaient aux Dioscures Castor et Pollux. Marqué par l’Antiquité et par la disparition de son père et de sa sœur, Chirico voit dans la vision du dieu une image de médiateur entre la vie et la mort révélée à l’humanité. On pouvait voir dans le Ahab (155 47 35,6 cm) de Robert Indiana (1927-2018), une édition en bronze de 1991 d’un modèle conçu en 1962, un fétiche protecteur. Le pop artiste américain recevait 119 600 € pour cette pièce convoquant le fameux capitaine du Moby Dick de Melville.

Art moderne
jeudi 24 juin 2021 - 14:00 (CEST) - Catalogue
Pierre Bergé & Associés
Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot