Dran : Van Gogh revival

Le 08 avril 2021, par Anne Doridou-Heim

Lorsque le street art joue les réinterprétations de l’histoire, cela donne cette peinture tourbillonnante de Dran.

Dran (né en 1980), Starry Night in the South West of France, 2011, technique mixte sur toile, 60 73 cm.
Adjugé : 158 600 

Impossible de ne pas voir dans cette œuvre de Dran, né en 1980 à Toulouse, une référence directe au peintre des ciels étoilés tourbillonnants, le grand Vincent Van Gogh. Celui-ci disait : «Je veux maintenant absolument peindre un ciel étoilé. Souvent, il me semble que la nuit est encore plus richement colorée que le jour». Dran, illustrateur autant que graffeur, reprend la composition de Nuit étoilée, exécutée en juin 1889 par l’artiste alors qu’il traverse une période difficile, jouant du même ciel habité d’étoiles colorées, mais lui ajoutant un campement animé. Son art mélange candeur et provocation, reprenant parfois les thèmes des grands maîtres d’hier – Le Cri de Munch par exemple. Ses techniques sont multiples et il est considéré comme un électron libre dans le paysage déjà codifié de l’art urbain. Cette toile de 2011 était honorée d’un résultat de 158 600 €, un prix qui offrait un record du monde à son auteur (source : Artnet). Lors de la même vente, il obtenait 57 200 € avec Bla bla bla bla (117 81 cm), une peinture représentant une sorte de Pinocchio tentant de s’extraire des piaillements de dizaines de fourmis… ceux d’une société trop bavarde, pour retrouver le silence ?

mardi 30 mars 2021 - 15:00 - Live
Digard Auction
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne