Un revolver de Javelle pour Napoléon III

Le 03 juin 2021, par Philippe Dufour

Le militaria brillait de tous ses feux, et particulièrement une cassette recélant un souvenir historique : cette arme ayant appartenu au dernier empereur français.

Cassette de revolver ayant appartenu à l’empereur Napoléon III,  contenant un revolver à percussion centrale système Javelle à triple  action, six coups, calibre 11 mm.
Adjugé : 20 000 

En palissandre orné sur le dessus d’un cartouche incrusté d’or, découpé et gravé au «N» sous couronne, ce coffret laisse présager d’un contenu hors du commun (voir l'article En ligne de mire de la Gazette n° 19, page 102). On y découvre un revolver qu’a tenu Napoléon III, doté d’une percussion centrale ; sur son canon, inscrit à l’or : «Système Mre Javelle Breveté SGDG», et un autre «N» en argent. À cette pièce rare est jointe une reproduction du brevet d’invention déposé, le 5 juillet 1859, par Michel Javelle, armurier à Saint-Étienne de 1860 à 1880… Bien des atouts, qui ont valu à l’arme impériale de partir à 20 000 €. De la même époque datait un ensemble très complet d’officier de cuirassier du second Empire,  comprenant, entre autres, cuirasse à plastron de la Manufacture impériale de Châtellerault, casque d’officier en cuivre argenté et bronze doré, jugulaire à anneaux (8 063 €). Et pour 7 438 €, on avait aussi le mannequin arborant la tenue complète d’un autre capitaine des cuirassiers de la Garde, de la même époque, avec tunique bleu céleste à doublure rouge (1863/1865), pantalon en drap blanc, bottes noires à l’écuyère, bicorne en taupé noir, etc. Si l’on préférait la période de la Première Restauration, on choisissait le casque, en état exceptionnel, des gardes du corps du roi (modifié 1815), muni de toutes ses garnitures en cuivre argenté et surmonté de son plumet en plumes de coq (8 875 €).

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne