Portraits officiels de Louis XIV

Le 28 novembre 2019, par Sophie Reyssat

Peint d’après Rigaud, fondu en bronze d’après Cartellier et Louis Petitot… le Roi-Soleil est immortel.

Entourage de Hyacinthe Rigaud (1659-1743), Portrait de Louis XIV en costume de sacre, huile sur toile, 142 102 cm.
Adjugé : 38 750 

«La royauté à Versailles». Cette vente n’usurpait pas son titre, grâce à Louis XIV dont les plus célèbres représentations ont toujours valeur d’emblème. Son portrait réalisé par Hyacinthe Rigaud en 1701 était initialement destiné à son petit-fils, le roi d’Espagne Philippe V. Mais quand le Roi-Soleil le découvrit, il le trouva «d’une ressemblance si parfaite et si magnifiquement décoré» qu’il décida de le conserver, et il commanda une réplique au peintre. Les deux œuvres en pied sont finalement demeurées à Versailles, mais de nombreuses autres copies ont été peintes par l’artiste, ses collaborateurs, ou encore l’Atelier du roi, chargé de diffuser l’image officielle du souverain. Le portrait a ainsi été recadré de toutes les manières possibles, et la composition a pu être adaptée. Dans cette version «aux genoux», comme ont pu en réaliser Claude Bailleul et Jacques Charles Delaunay en 1702 et 1704, la colonne de l’arrière-plan a disparu au profit d’une tenture d’or doublée pourpre. Une autre représentation caracolait en tête, moyennant 22 500 € : le bronze du Roi Louis XIV à cheval, partant au combat, fondu au XIXe siècle d’après Pierre Cartellier et Louis Petitot, dont le monument trône sur la place d’Armes du château de Versailles. Quand Rigaud achevait sa toile, en 1701, Édouard de La Croix terminait de son côté la Relation nouvelle de la Terre Sainte […]. Ce manuscrit calligraphié accompagné de cartes gravées, relié aux armes du duc du Maine, était emporté pour 23 750 €.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne