Un dessin d’Ingres et un coffret louis-quatorzien

Le 23 janvier 2020, par Philippe Dufour

De cet ensemble marqué par une diversité de bon aloi, se détachait un dessin hors du commun, signé de la main du génial héraut de la ligne néoclassique.

Jean-Dominique Ingres (1780-1867), Études de figures, crayon noir, quatre feuilles collées sur un montage, signé «Ingres», 35,5 41,5 cm.
Adjugé : 133 920 

Délaissant odalisques et femmes du monde, Jean-Auguste-Dominique Ingres s’est aussi essayé à l’illustration de l’enfance du Christ ; en témoignent ces Études de figures réalisées au crayon noir (voir aussi l'article Ingres, le génie de la ligne idéale de la Gazette n° 44, page 92). Les quatre feuilles collées ne sont autres qu’un travail préparatoire pour l’une de ses grandes compositions religieuses qui l’occupèrent beaucoup dans les années 1830-1860 : Jésus parmi les docteurs. Aujourd’hui exposée au musée Ingres de Montauban, l’œuvre fut commencée en 1842, et achevée en 1862… Draperies virtuoses et expressions sensibles ont valu à l’esquisse (35,5 45,5 cm) d’être âprement bataillée jusqu’à 133 920 €, et ce à partir d’une estimation maximale de 50 000 €. Cerise sur le gâteau, notre Jésus rejoint une collection hexagonale. Même destination pour le lot suivant, disputé entre États-Unis, Angleterre et France : un somptueux coffret à marqueterie de l’époque de Louis XIV (26,5 52 36 cm), entrouvert pour 32 240 €. Arborant un décor naturaliste dit «à la fleur de jasmin», il peut être rapproché des réalisations de l’ébéniste royal Pierre Gole. Toujours au rayon des arts décoratifs, un vase de René Lalique du modèle «Hirondelles» sorti en 1919 (n° 889, h. 23,5 cm), au décor gravé et patiné noir, se laissait saisir contre 14 260 €. Lui succédait un buste de Jean-Baptiste Carpeaux représentant le célébrissime Génie de la danse animant la façade de l’Opéra Garnier ; exécuté en bronze à patine sombre (h. 65 cm), il s’animait pour 8 680 €. Quant aux bijoux, ils étaient emmenés par un bracelet ancien en or blanc, rehaussé d’une ligne de diamants en chute pour un total de 15 à 18 ct, finalement empoché pour 13 392 €.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne