Pour le premier souverain égyptien ?

Le 05 décembre 2019, par Anne Doridou-Heim

Cette coupe en albâtre vient déposer une nouvelle trace écrite d’un possible souverain égyptien dont le nom serait exprimé notamment par un scorpion.

Égypte, probablement Hiérakonpolis, dynastie 0, vers 3150 av. J.-C. Coupe hémisphérique au flanc gravé de signes hiéroglyphiques, albâtre, diam. 11,2 cm.
Adjugé : 29 900 

Le Roi Scorpion : voici un nom qui ne parle qu’aux plus férus de l’Égypte antique. Une figure entre légende et réalité, dont la seule attestation du règne vient de poteries découvertes en 1988 dans une tombe sur le site d’Abidos (à cinq cents kilomètres au sud du Caire), portant les dessins d’un scorpion et d’une plante. Dégagées des sables, ces pièces pourraient faire apparaître un pharaon plus ancien que tous ceux identifiés jusqu’alors, appartenant à une dynastie antérieure à la première, soit vers 3250 av. J.-C. Autre découverte et non des moindres, ces signes attestent que les Égyptiens possédaient un système hiéroglyphique mêlant signes phonétiques et symboliques un quart de siècle plus tôt que ce qui est communément admis. Le spécialiste Günter Dreyer, de l’Institut archéologique allemand du Caire, est un ardent défenseur de l’existence de ce mystérieux pharaon, le plus ancien à ce jour (vivant avant l’unification de l’Égypte antique, à laquelle il aurait contribué), mais en l’absence d’autres preuves, elle est contestée par d’autres, qui préfèrent voir dans ces graphies de simples toponymes (l’animal faisant référence à un lieu ou à une divinité). La coupe en albâtre présentée ici et portée à 29 900 € n’apporte pas de réponse, simplement un nouveau signe. Absolument attestée en revanche est la vie d’Akhénaton (vers 1353-1336 av. J.-C.). Une figure d’incrustation en pâte de verre bleue (h. 4,5 cm) le représentant, de profil comme il se doit, le rappelait ici à 61 100 €.

mercredi 27 novembre 2019 - 14:00 - Live
9, rue Drouot 75009 Paris
Pierre Bergé & Associés
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne