Takis, Combas, Atlan…

Le 20 juin 2019, par Anne Doridou-Heim

Mobile et aérienne, cette sculpture de Takis en fer envoyait son signal. Message reçu !

Takis (né en 1925), Signal, 1969, fer peint et objets trouvés, œuvre unique, h. 174, l. 124 cm.
Adjugé : 40 305 

Post-war et art contemporain faisaient bon ménage chez Millon. 19 505 € récompensaient une gouache d’Auguste Herbin (1882-1960) dont le fond noir fait écho à son titre, Minuit, et 27 305 € une Composition de 1954 de Jean-Michel Atlan (1913-1960) pour la première partie… Pas de succès en revanche pour l’acrylique de Victor Vasarely (voir l'article Vasarely, hors cinétisme) reproduit page 62 de la Gazette du 7 juin (no 22), au contraire de la rétrospective du Centre Pompidou, terminée début mai. La seconde s’illustrait à 40 305 € avec une sculpture de Takis (né en 1925). Ce Signal (reproduit) a été réalisé avec des objets trouvés fixés sur des faisceaux de fer. C’est en abordant en 1954 ce matériau vieux comme l’humanité que l’artiste grec trouve le médium qui lui convient. Il va le forger, le tendre vers le ciel en autant de longues figures totémiques minces qui s’inscrivent dans l’espace. Cette même année, venu en France pour la première fois, il découvre un pays entré dans l’ère moderne et notamment les nombreux signaux lumineux qui ont envahi le paysage. C’est à partir de cette date qu’il conçoit ses premiers signaux à lui, tous construits de façon assez similaire et qui vont se diffuser dans les décennies suivantes. Une autre figure pointue est celle de Robert Combas (né en 1957), conviant techniciens et caméra pour Sur le plateau, la blondasse à lance de triangle pointe (188 138 cm) : peinte vers 2007 avec cette esthétique si particulière et présente, celle-ci lançait une flèche de 117 005 €.

mercredi 12 juin 2019 - 14:30 - Live
9, rue Drouot 75009 Paris
Millon
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne