Gazette Drouot logo print

Le grand chelem à Toulouse

Publié le , par Philippe Dufour

Le Toulousain Bernard Chwartz avait rassemblé une impressionnante collection, entièrement dédiée à son sport préféré : le rugby.

Le grand chelem à Toulouse
Ensemble de deux maillots de l’équipe de France «n° 1», ayant appartenu à Roger Vigier, portés à Johannesburg le 16 août 1958, encadrés.
Adjugé : 7 440 

La dispersion de cet ensemble unique, composé de 735 maillots et 62 objets en rapport avec le ballon ovale, a attiré, sur place et en ligne, nombre d’acheteurs hexagonaux, et bien sûr du Royaume-Uni, d’Afrique du Sud et de Nouvelle-Zélande. Les 524 lots racontaient l’histoire de cette noble discipline d’origine britannique, à commencer par ces deux maillots encadrés, accompagnés de deux shorts et de deux paires de chaussettes, portés par Roger Vigier le 16 août 1958, dans l’équipe de France n° 1. C’était à l’occasion du test-match contre l’Afrique du Sud, à Johannesburg, à l’issue duquel l’équipe tricolore remporta la victoire sur le terrain même des Springboks. 7 440 € étaient donc nécessaires pour emporter cet insigne relique. Toujours ayant appartenu à Roger Vivier, mais en 1956, deux capes encadrées étaient accessibles pour 5 084 €. Quant au célèbre joueur Jean-Pierre Rives, il était présent à travers son maillot n° 6 de l’équipe de France, porté lors de la saison 1983-1984 ; pour enlever ce souvenir de «Casque d’or», il fallait débourser 3 720 €. George Gregan a, pour sa part, joué dans l’équipe australienne, et arboré deux maillots jaune vif, successivement en 2001 et 2004, réunis dans un cadre qu’un admirateur décrochait pour 3 968 €. Pierre Villepreux, enfin, se rendit célèbre chez les joueurs tricolores dans la décennie 1970 ; de lui on avait, en échange de 2 046 €, son maillot n° 15, de 1972.

Gazette Drouot
La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne
Gazette Drouot