Grégoire Guérard préempté par le musée de Dijon

Le 03 décembre 2020, par Anne Doridou-Heim

Des enchères, emmenées par Sainte Catherine, faisaient une belle place aux tableaux anciens et à Gallé.

Grégoire Guérard (actif de 1512 à 1538), Sainte Catherine d’Alexandrie, huile sur panneau, 91 x 54,8 cm.
Adjugé : 133 980 €

La première partie de l’après-midi était consacrée aux tableaux anciens. Une préemption du musée des beaux-arts de Dijon venait honorer de 133 980 € le panneau de Sainte Catherine d’Alexandrie (91 54,8 cm) peint par Grégoire Guérard, un Néerlandais nourri des influences italiennes de la Renaissance et actif en Bourgogne entre 1512 et 1538. La redécouverte de cet artiste est récente, due au travail scientifique d’un groupe de chercheurs menés par Frédéric Elsig, et a été concrétisée par l’exposition «François Ier et l’art des Pays-Bas» organisée au Louvre en 2018. C’est ensuite une esquisse (27,4 45 cm) peinte dans l’atelier de François Lemoyne (1688-1736) qui partait rejoindre le Trésor de la cathédrale de Sens. Moyennant 17 864 €, elle va y retrouver la composition finale des Noces de Cana (160 245 cm) exécutée par le maître en 1717. Dans un univers tout différent, un vase attirait le regard en page 51 de la Gazette n° 41 du 20 novembre. Il faut dire que ce modèle Ours polaires est l’un des plus célèbres des établissements Gallé, conçu pour briller lors de l’Exposition internationale des arts décoratifs de 1925. Répondant parfaitement aux exigences esthétiques de l’époque, il est l’une des plus belles créations de la maison depuis le décès d’Émile Gallé en 1904. Celui-ci avançait sur la glace à 39 918 €.

La Gazette Drouot vous offre 4articles.
Il vous reste 3 article(s) à lire.
Je m'abonne