La Gazette Drouot
Fenetre rédactionnel habillé
dessins, tableaux anciens, tableaux modernes

Commençons par la vente du 11 janvier avec les 36 300 euros obtenus sur un ensemble de 15 oeuvres originales signées par Karl Reille, illustrant des scènes de chasse ; elles provenaient d'une collection particulière tourangelle (36 300 euros. Karl Reille. 15 huiles originales, dont « Le marquis de Beaumont, grand piqueux du Rallye de Touraine, relançant la meute », huile, 36 x 53 cm. Fils cadet d'une famille aristocratique, Karl Reille (1886-1974), se fait vite un nom dans l'art cynégétique : il représente avec brio des scènes de chasse à un point tel qu'il est devenu l'un des plus célèbres peintres de vénerie au milieu du XXe. Aussi bien dans ses aquarelles brillantissimes que dans ses peintures, il s'attache à reproduire avec soin et vérité les temps forts de la chasse à courre. Le peintre Karl Reille est aussi veneur. Il assiste aux chasses et sur le terrain esquisse les animaux en action, les divers mouvements de la chasse, les équipages en grande tenue. Il fait donc oeuvre de peintre-reporter. Du reste, il a aussi l'honnêteté de transcrire la déroute des chasseurs : ce sont par exemple des chiens piteux lorsque le cerf s'en va ou bien l'attente « bredouille » de veneurs. Karl Reille ne peint pas de scènes sanglantes, à la différence des artistes animaliers du XIXe, comme Courbet décrivant la mise à mort du cerf, terrassé par les chiens. En revanche, il insiste sur les tenues rutilantes des équipages, leurs costumes chamarrés, sur les couleurs chatoyantes des fanfares, notamment celle des sonneurs. Karl Reille conjugue avec virtuosité nature, passion cynégétique et délassement aristocratique, comme dans ce bel ensemble d'oeuvres provenant d'une collection particulière tourangelle. Elles n'ont jamais été exposées. Elles sont en fait des cadeaux que Karl Reille a peints pour remercier ses hôtes aristocratiques. Cette huile rend aussi un hommage au marquis de Beaumont, l'un des principaux acteurs du Rallye Touraine. Elle dépeint avec exactitude une des plus fameuses variétés de chiens de meute, les anglo-français tricolores. Ils sont les plus robustes des chiens d'ordre. Signalons encore que le musée de Tours prépare une exposition de l'oeuvre de Karl Reille. Elle est attendue avec impatience par les amateurs d'art cynégétique ; en effet, la dernière rétrospective a eu lieu il y a vingt-cinq ans !). Borget cotait 3 000 euros avec Habitations de bateaux, côtes de Chine, aquarelle et rehauts, 18x25. Citons les 5 000 euros payés pour un Château, lavis d'encre par Victor Hugo, 4x6. Il fallait compter 6 500 euros pour Va petit mousse où le vent te pousse, un dessin à l'encre de Chine avec des rehauts blanc-bleu, signé par Frank Kupka, 38x57. Mentionnons les 7 200 euros enregistrés sur trois toiles signées de Jean-Joseph Bostier de Bez, représentant La Rencontre en haut de l'escalier, Le Repos près de la chaumière et Village au moulin à eau, 1836, 1840 et 1841. 2 900 euros allaient au Moulin, toile datée 1856, école du Nord, milieu XIXe, 114x97. Pour les tableaux anciens, une toile représentant un Enfant au violon, école française, XIXe, 72x57, était adjugée 3 000 euros et une toile par Adriaen Van de Velde montrant une Bergère et son garçon s'amusant à chevaucher une chèvre, 1671, 41x52, partait à 5 400 euros. Passons aux modernes avec les 3 400 euros pour Une Rue arabe par Marc Alfred Chataud, 64x39. 3 000 euros ont été recueillis sur Nature morte au pot blanc par André Cottavoz, 37x60. Galien-Laloue atteignait 6 000 euros avec Rue de Paris, panneau, 20x28, et Jean-Jacques Henner obtenait 3 400 euros avec un Portrait de femme, 32x27. Deux enchères pour conclure cette vente du 11 janvier avec les 10 000 euros recueillis sur un Portrait de fillette avec ses jouets : Renée Normant signé de Timoléon Lobrichon, 105x81, et Alfred Stevens atteignait 3 000 euros avec un panneau représentant une Marine, 1893,18x11.
La Gazette Drouot
Chaque semaine, La Gazette Drouot se révèle l'outil indispensable du marché de l'art. Coups de coeur, analyses des dernières tendancesŠ La Gazette offre toutes les clefs pour acheter et vendre aux enchères. Avec ses annonces, ses résultats de ventes et ses nombreuses pages magazine, elle est le sésame de cet univers passionnant...


La Gazette Drouot
International


La Gazette Drouot offre deux éditions internationales. Vous y trouverez chaque mois le best of du marché de l'art, des interviews exclusives, des rendez-vous avec les plus grands musées, des reportages sur les dernières tendances...
www.gazette-international.com et www.gazette-international.cn
http://www.gazette-drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html http://catalogue.gazette-drouot.com/ref/ventes-aux-encheres.jsp