La Gazette Drouot
Henri Bouchard, sculpteur
EN RÉGIONS / Moderne à petits pas

Henri Bouchard appartient à ces sculpteurs qui, en France, ont cherché à renouveler leur art à travers le sujet, plutôt que par une franche rupture esthétique.

Contrairement à ce que pourrait laisser croire cette charmante indigène, la veine africaniste n’est pas la plus présente dans l’oeuvre polymorphe d’Henri Bouchard. Pour s’en persuader, il suffit de feuilleter les pages du catalogue de vente décrivant les 51 numéros bientôt dispersés, provenant de sa descendance. À une époque où les avant-gardes expérimentent de nouvelles formules esthétiques, notre sculpteur ne semble pas vouloir bousculer la tradition. Mais, s’il traite de nombreux sujets, il ne leur applique pas le même traitement, sachant privilégier un réalisme quasiment expressionniste lorsqu’il représente un dur labeur, ou une idéalisation art déco quand, en 1937, il façonne le monumental Apollon et les muses du palais de Chaillot. Ce fils de menuisier a étudié à l’École des beaux-arts de Dijon avant de gagner Paris, où il intègre l’atelier d’Ernest Barrias et remporte, en 1901, le premier grand prix de Rome de la sculpture avec son relief OEdipe et Antigone chassés de Thèbes. L’Italie était déjà dans les années 1880 l’un des hauts lieux de la montée en puissance du réalisme en sculpture, marqué par une héroïsation des figures des travailleurs les plus humbles. Véritables allégories modernes, elles adressent un message politique à un large public. Les envois que Bouchard fait depuis la Ville éternelle, des gens du peuple vacants à leurs occupations, ne seront pas du goût des membres de l’Institut, qui préfèrent nettement les sujets mythologiques ou allégoriques classiques. Taillé dans le marbre et installé au parc Montsouris, le groupe La Carrière, daté de 1906, constitue une déposition de croix laïque, où des ouvriers supportent le corps d’un des leurs. De fait, par la composition en oblique, les figures courbées et la masse du bloc de pierre, le poids – celui de la vie et celui du matériau – est le véritable sujet de cette sculpture. Le profil reproduit ci-contre a été peint par Carolus-Duran cette même année 1906, date à laquelle ce dernier a également réalisé un portrait de face où le sculpteur trône dans un fauteuil, l’air sévère, composition conservée à La Piscine de Roubaix. Un échange de bons procédés, puisqu’un an auparavant Bouchard avait exécuté le buste de son ainé, directeur de l’École française de Rome. L’un de ses sujets les plus célèbres, Le Vendangeur bourguignon (1903) – dont un tirage en bronze figure dans notre vente, estimé 8 000/10 000 euros –, illustre à la fois son attachement à sa région natale et sa volonté de montrer la dureté du travail manuel. Avant la Première Guerre mondiale, il traite aussi de sujets plus légers, comme Une jeune fille à la gazelle (5 000 à 7 000 euros pour un bronze), pour lesquels il adopte un style plus dépouillé et décoratif, qui annonce l’art déco. Henri Bouchard est également sculpteur animalier et ne néglige pas le monumental, attaquant à partir de 1909, avec son confère Paul Landowski, l’immense monument de la Réformation à Genève. C’est également avec lui qu’il voyagea en Tunisie en 1903, Landowski, autre élève de Barrias, étant aussi pensionnaire à la villa Médicis. Bouchard produira ainsi des modèles à la sensibilité plus exotique. Une oeuvre à redécouvrir à Drouot, comme au musée de Dijon et à La Piscine de Roubaix, musée qui a recueilli l’atelier parisien de notre artiste, où il sera bientôt reconstitué.

bouchard

Charles Émile Auguste Carolus-Duran (1837-1917),
Portrait d’Henri Bouchard, 1906, huile sur toile, 46 x 36 cm.

QUAND ?

Lundi 30 mars 2015

OÙ ?
Salle 5 - Drouot-Richelieu.
Auction Art Rémy Le Fur & Associés.

COMBIEN ?
Estimation : 600/1 000 euros

bouchard
Henri Bouchard (1875-1960), Femme à la calebasse,
bronze à patine marron, fonte à la cire perdue, marque du fondeur Siot.
50,5 x 19 x 11 cm (détail).

COMBIEN ?
Estimation : 4 000/6 000 euros
La Gazette Drouot n°12 du vendredi 27 mars 2015 - Sylvain Alliod


http://www.gazette-drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html http://catalogue.gazette-drouot.com/ref/ventes-aux-encheres.jsp