La Gazette Drouot
Ours polaire
Quel ours !

Au coeur de l’été, une véritable arche de Noé débarquera à Cannes, proposant notamment à l’adoption le roi des animaux arctiques. Même pas peur...

Les cabinets d’histoire naturelle se sont répandus au XVIIIe siècle, présentant des herbiers, des coquillages rares et autres curieux insectes séchés. Des animaux empaillés sont aussi exposés, donnant naissance à la taxidermie. Les peaux sont tannées ou séchées au four, puis bourrées grossièrement de différents matériaux, afin de leur redonner un certain volume. Tel fut le cas pour Joco, le chimpanzé apprivoisé de Buffon ; conservé de nos jours au Muséum, il a permis au naturaliste d’échafauder ses théories sur la place de l’homme parmi les primates. Mais c’est un autre savant, le Rochelais René-Antoine Ferchault de Réaumur, qui va donner du poil de la bête aux taxidermistes... Grâce à diverses techniques et recettes, ces derniers tentent de reproduire le naturel de la vie à travers une pose typique de l’animal. Profitant du goût pour les voyages lointains, des maisons, telle celle des Deyrolle, s’en font au XIXe une spécialité et ouvrent leur service à un large public. La taxidermie, à cheval sur plusieurs disciplines, s’enrichit alors des progrès de l’anatomie, de l’ostéologie, de l’éthologie, de la zoologie et de l’entomologie ! Aujourd’hui, elle conjugue ainsi habilement art et savoir-faire, comme l’a illustré l’hiver dernier l’exposition “Taxidermie, dans les coulisses du Muséum”, au Jardin des Plantes. Les plus belles pièces font mouche par le juste équilibre entre rigueur scientifique et vision esthétique. Ces parentes de la sculpture animalière allient un haut degré de connaissance naturaliste à une grande sensibilité artistique... Près de deux cents animaux créés par des taxidermistes renommés devraient conquérir l’hôtel Martinez, à Cannes. Outre une collection de trophées africain et européen, notre ménagerie comprendra des perroquets chatoyants, des flamands roses élancés, une svelte antilope arrêtée en pleine course... Comptez autour de 1 700 euros pour devenir propriétaire d’un facétieux babouin jaune, et tablez davantage, 19 000 euros environ, pour apprivoiser un imposant tigre I/A CIC pucé.

ours
Estimation : 35 000/40 000 euros.
Ours polaire ou Ursus maritimus II/B, spécimen de taille exceptionnelle 2,80 m.
Cannes, lundi 23 juillet 2012. Besch Cannes Auction SVV. M. Combrexelle.

Quant à notre rarissime ours polaire, il devrait, pour filer la manne animalière, se tailler la part du lion. Inconnu jusqu’à la fin du Moyen Àge, l’ours prend vraiment sa place au royaume des hommes au début du XXe siècle, devenant la principale attraction des zoos. Tout récemment, l’histoire de Knut, né et mort au parc zoologique de Berlin, a ému la planète conquise par son pelage blanc neige et sa frimousse touchante. La beauté sauvage de l’ours arctique devait inspirer également les artistes. Au Jardin des Plantes, François Pompon en fait des croquis, saisissant l’essence même de l’animal. C’est L’Ours blanc façonné grandeur nature qui le rend célèbre au Salon d’automne, en 1922. Avec brio, il a su parfaitement appréhender les caractères du plus grand des carnivores terrestres, admiré par l’écrivain Colette pour “la petitesse étrange de la tête, l’effilement pisciforme du museau destiné à percer les eaux couvertes, encombrées de glace”... Durant les Années folles, il s’épanouit en sujet ludique dans le répertoire des arts décoratifs. Ainsi Louis Midavaine se fait-il une réputation avec ses paravents en laque animés d’ours polaires paradant sur la banquise. Et comment ne pas mentionner la fameuse ligne de sièges du designer Jean Royère faisant référence à leur rondeur et à leur souplesse ? Présent à jamais, notre formidable ours polaire apparaît suspendu dans le temps et le mouvement. Grondant férocement, il se défend contre les hommes et contre les dangers de son milieu naturel. Figuré en station bipède, c’est le frère de Kaar, le grizzli star du film de Jean-Jacques Annaud. Et oui, voilà un ours bien léché !

La Gazette Drouot n° 26 - 29 juin 2012 - Chantal Humbert


http://www.gazette-drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html http://catalogue.gazette-drouot.com/ref/ventes-aux-encheres.jsp