La Gazette Drouot
Un portrait de Mameluk par Girodet
Oriental au regard fatal

Ce superbe portrait par Girodet devrait interpeller bien des amateurs lors d’un prochain rendez-vous marseillais. Dialogue électrique.

Le pittoresque de l’Orient, ses couleurs chaudes et sa lumière éclatante enflammèrent les sensibilités picturales du XIXe siècle, après le règne de l’austérité néoclassique. Alors aussi, on aspire à une plus grande connaissance du monde oriental, grâce à la prodigieuse expédition que Napoléon Bonaparte vient de mener, de 1798 à 1801, au pays de pharaon. Si le peintre Anne-Louis Girodet n’appartenait pas au fameux convoi de savants et d’artistes escortant l’armée, ses tableaux sont largement inspirés par cette campagne d’Égypte. En 1809 par exemple, il met en scène à la demande de Dominique-Vivant Denon La Révolte du Caire, un épisode particulièrement san­glant pour les deux camps, qui s’est déroulé le 21 octobre 1798. Le tableau, aujourd’hui au château de Versailles, rompt avec l’art de David et transcrit l’émotion pure des derniers moments de la rébellion. Outre une accentuation du mouvement, le peintre use de la couleur et des forts contrastes de lumière pour exprimer toute la violence de l’assaut. Attiré par les costumes, Girodet s’attarde avec gourmandise sur les détails des étoffes luxueuses, tout autant que sur les uniformes des combattants orientaux. Ainsi, au coeur de ce tumultueux carnage, un bel hussard charge au sabre une figure terrifiante de guerrier, qui soutient un officier mameluk expirant dans ses bras. Achetés par un sultan ottoman au XIIIe siècle, les mameluks sont bientôt devenus une puissante armée. Issus de toutes les nationalités, ils forment une caste de guerriers redoutable ; se rebellant, ils enlèvent le pouvoir à la Sublime Porte et règnent durant cinq siècles sur l’Égypte, que les Ottomans cherchaient à reconquérir à la fin du XVIIIe.

pendule
Adjugé 892 224 euros frais compris.
Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson (1767-1824), Étude d’une tête de Mameluk,
toile d’origine, 56 x 46,5 cm.

Marseille, samedi 17 décembre 2011. Leclere-Maison de ventes aux enchères SVV.M. Millet.

Pourtant, une fois l’expédition française achevée, certains Mameluks – tel Roustam Raza, très attaché à Bonaparte – viennent en France. Là, employés comme domestiques, ils servent aussi dans l’armée. Tranchant dans la grisaille parisienne, leur costume traditionnel et leur somptueux harnachement suscitent un réel engouement. Anne-Louis Girodet, épris d’insolite et fasciné par l’Orient, les portraiture à plusieurs reprises ; ainsi, le Musée napoléonien de l’île d’Aix conserve une remarquable Tête de Mameluk à la fleur d’hibiscus. Quant à cette toile, inédite sur le marché et trouvée dans une demeure provençale, elle bénéficie de plus d’un pedigree prestigieux. Ayant appartenu au peintre jusqu’à son décès, notre tableau entre ensuite dans la col­lection de Basile-Joseph Ducos, régent de la Banque de France. Cet ami de Girodet possédait également l’esquisse de La Révolte du Caire, aujourd’hui à l’Art Institute de Chicago. Il légua le Mameluk au comte Pierre David, secrétaire d’État chargé de la légation de Malte. Cette toile devait ainsi demeurer dans la famille jusqu’aux actuels descendants. Représentée avec finesse, notre étude peut être rapprochée du célèbre Portrait de Mustapha (musée de Montargis), peint en 1819 : mêmes sourcils, mêmes barbe et moustache. Reprenant l’esthétique néoclassique, Girodet peint notre Mameluk de profil, à la façon d’une médaille antique. Le rendu soigné du visage, le goût du détail lui confèrent grande allure. Le regard tourné vers le ciel accentue l’expression à la fois grave et mélancolique du modèle, préfigurant les effigies romantiques. De beaux effets de lumière, une facture à la fois ferme et souple, une science du coloris concourent au charme captivant de la toile. Et notre beau brun au regard de braise fera sans nul doute chavirer de nombreux amateurs... à la suite de Girodet, qui s’avouait “électrisé” par la beauté des Mameluks.

La Gazette Drouot N°43 - 9 décembre 2011 - Chantal Humbert


http://www.gazette-drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html http://catalogue.gazette-drouot.com/ref/ventes-aux-encheres.jsp