La Gazette Drouot
Peintres flamands
Grand angle / Le passé à deux mains

Deux célèbres peintres flamands, Jan Bruegel II et Joos de Momper II,
ont uni leur art et leur regard pour réaliser un paysage entre la ville et la campagne.

C’est bien connu : dans la Flandre du XVIIe siècle, rien ne peut arrêter le commerce. La bouillonnante activité marchande de leurs compatriotes a toujours fasciné Joos de Momper II, initiateur du paysage baroque en Flandre, et Jan Bruegel II, dit le Jeune, avec le père duquel le premier avait coréalisé près de deux cents toiles, principalement entre 1600 et 1610. On peut toutefois remarquer que le paysage demeure la préoccupation principale des artistes, les allées et venues des personnages – aussi nombreux soient-ils –, ne constituant finalement qu’un prétexte. Issu de l’ancienne collection du baron Jules de Guerne (1855-1931), ce tableau est situé vers 1627 par le spécialiste de la dynastie Bruegel, Klaus Ertz, qui a confirmé l’attribution aux deux peintres. Un certificat sera d’ailleurs remis à l’acquéreur de notre oeuvre. Jan Bruegel l’Ancien était emporté par le choléra en 1625, mais la collaboration entre son fils et son ancien acolyte restera fructueuse. Les deux Anversois répondent à une forte demande du marché européen ; Jan Bruegel le Jeune, revenu d’un voyage en Italie trois ans avant la mort de son père, n’a pas manqué d’évoquer dans son journal sa relation professionnelle avec Joos de Momper II (1626-1628). Ce dernier utilise ici la perspective atmosphérique, procédé déjà ancien à l’époque, dont il a fait sa marque de fabrique. Le tableau se divise ainsi en trois parties : au premier plan, des couleurs de terre, le rouge, l’ocre et le brun, dominent pour figurer le village et ses habitants. Elles cèdent la place, au centre de la toile, au vert et au jaune utilisés pour représenter la nature. Enfin, la partie supérieure de la toile est occupée par le bleu du ciel et le gris des nuages, simplement traversés par quelques oiseaux. Les principaux effets de perspective sont à rechercher dans la partie inférieure : les méandres de la rivière et le pont qui l’enjambe donnent une impression de profondeur qu’on retrouve dans certains paysages de montagne réalisés par Joos de Momper II au début du XVIIe siècle. Jan Bruegel le Jeune peut alors peupler son paysage, comme le faisait autrefois son père, de villageois et d’animaux. Chacun y va de son occupation, qui transportant des marchandises dans sa barque, qui menant des boeufs sur le pont, qui discutant avec des connaissances, qui se délassant dans un pré non loin de l’église... Également connu pour ses paysages anthropomorphiques réalisés à la manière de Giuseppe Arcimboldo (1527-1593) et considéré comme l’un des précurseurs du romantisme, Joos de Momper II réalisa d’autres tableaux à deux mains avec des artistes renommés, comme Peter Paul Rubens ou Hendrick van Balen. Jan Bruegel le Jeune collabora lui aussi avec ces deux artistes, ainsi qu’avec David Teniers le Jeune, Lucas van Uden et Adriaen van Stalbemt. Il devient membre de la guilde de Saint-Luc en 1630 et travaillera ensuite pour les plus grandes cours d’Europe.
La tradition familiale picturale des Bruegel se poursuivra notamment avec ses fils Abraham, Philips et Jan Peeter...
bruegel

Jan Bruegel II (1601-1678) et Joos de Momper II (1564-1635), Scène de rue au bord de la rivière, vers 1627, panneau transposé sur toile, 70 x 107 cm (restaurations).

QUAND ?
Samedi 8 juin 2013.

OÙ ?
Avignon. Hôtel des ventes d’Avignon SVV.
Cabinet Turquin, Chantal Mauduit.

COMBIEN ?
Estimation : 150 000/200 000 euros.

La Gazette Drouot n° 22- 7 juin 2013- ? Alexandre T. Analis


http://www.gazette-drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html http://catalogue.gazette-drouot.com/ref/ventes-aux-encheres.jsp