La Gazette Drouot
La Newsletter
27/02/2015
En couverture

En regardant le premier autoportrait de Bonnard, nous vient à l’esprit cette phrase de son petit-neveu, Antoine Terrasse : «L’essentiel est toujours entre la parole et le silence : en suspens." Ces peintures si éclatantes, si vibrantes de couleurs, aux compositions hardies ne se lisent-elles pas toujours sur plusieurs niveaux...

GazetteDrouot
Suivez-nous
 
Calendrier des ventes
Ventes à venir Visites de salles
Catalogues Drouot Live
Résultats Drouot Online
 
Gazette Drouot International
Top des enchères
Xavier de Poret, passionné de nature

Xavier de Poret laisse une oeuvre de portraitiste animalier révélant un don d’observation saisissant. Pour preuve, s’il en était encore besoin, cette cinquantaine de feuilles de volatiles, chevreuils, chiens et autres lièvres...


Guy Petibon et l’école de Rouen

Industriel de la pharmacie française, Guy Petibon avait aussi un fort goût pour l’art. Il a réuni plusieurs collections et mis ses pas dans ceux d’un autre industriel collectionneur, François Depeaux, en s’intéressant à l’école de Rouen...

Bibliothèque Bechtel

Une bibliothèque se construit par amour du livre - typographie et illustration -, mais aussi autour de thèmes. Guy Bechtel, historien, homme de presse et d’édition, s’est intéressé au passage du Moyen Age aux temps modernes...

Le style Louis XIV à l’honneur

Les sombres cabinets, très architecturés, à l’honneur pendant une grande partie du XVIIe siècle, n’ont pas eu l’heur de plaire au jeune monarque Louis XIV. Avide de gloire et de plaisir, le roi portait un soin particulier au décor de ses palais et châteaux...

Top des enchères
Question de drageoir

Objets de luxe et de distinction sociale, les boîtes en matières précieuses, le plus souvent des tabatières, ont toujours suscité un grand intérêt. Ce drageoir de la fin du XVIIIe-début du XIXe siècle ne dérogeait pas à la règle en empochant 18 154 €...

Yves Saint Laurent aquarelliste

Deux jours après la 40e cérémonie des Césars, célébrant notamment son biopic, le grand couturier était aussi la vedette d’une vacation biarrote avec cette aquarelle peinte à 15 ans, avancée autour de 900 €...


L’éclat du verre égyptien

Provenant d’une succession régionale et espéré autour de 2 000 €, un minuscule objet d’art égyptien (1,7 cm) créa la surprise de la vente, à 11 495 €. Cet élément d’incrustation est travaillé en verre de couleur rouge mouchetée gris vert...

Larmes d’enfant

La composition, adroitement peinte, représente sans doute l’un de ces jeunes Savoyards, exerçant dans les rues de Paris divers petits métiers, après avoir commis une bêtise quelconque. Un moment de pure émotion qui obtenait 28 800 €...

   


Vous êtes inscrit(e) à la newsletter depuis l'adresse .
">Pour vous désinscrire, cliquez ici.